Beta Evo: Sa REV évolue

Beta Evo: Sa REV évolue

pub-haut

On utilisait avant l’expression REVolution pour nommer la trial qui durant neuf ans a été l’une des plus vendues au monde. Désormais on va plus loin, et comme il s’agit d’une EVOlution du modèle antérieur, on a pris les trois premières lettres de ce mot. La EVO est donc entièrement neuve. On remarque son nouveau cadre avec une unique poutre centrale qui forme les contours du réservoir de carburant.

pub-haut

C’est surprenant à première vue, car cela donne une sensation de petite moto, étroite et légère. Les grands changements affectent principalement la partie cycle, même si le moteur a également été revu. Ce nouveau cadre est en aluminium, il a été dessiné en partant pratiquement de zéro et en recherchant la légèreté maximale et le dynamisme caractéristique de la marque italienne. La nouvelle mono poutre, très étroite, offre de la rigidité et un poids minimum et marque les contours du réservoir.

La capacité est d’environ 2,6 litres, avec un demi litre dans la réserve. Il est plus étroit de quelques centimètres par rapport au modèle précédent, et ce changement modifie la répartition des masses, selon la marque. Le centre de gravité est ainsi plus bas et un peu plus reculé que sur la REV, ce qui fait que la positon de conduite est beaucoup plus pertinente. La fourche est nouvelle elle aussi.

C’est le fruit du développement des suspensions par Beta et Paioli ; l’intérieur a changé jusqu’à se réduire de 600 grammes. L’angle a été modifié et la platine de la direction est plus légère. Autres changements important sur la partie cycle : l’ajout de biellettes sur le mono amortisseur arrière central -réglable en précharge et extension- une modification qui avait été confirmée par la marque il y a quelques mois. Jusqu’à maintenant, Beta était l’unique marque de moto de trial à avoir gardé l’amortisseur sans biellettes ancrées latéralement au cadre. Le bras oscillant est nouveau, tout comme les freins, qui compte une nouvelle pompe et des disques de 160 mm.

Beta commercialisait sur la REV-3 les versions 250 et 280 (274cc) pour son 2T. Elle a aujourd’hui remplacé sur la EVO la version 280 par un moteur de 290 (289,1 cc). Les 2T ont été revus dans leur intérieur (nouvelle bielle, piston et culasse) et l’allumage offre la possibilité de deux cartographies différentes qui s’activent grâce à un interrupteur situé sur la partie gauche, près du bouchon de radiateur. Le moteur à 4T a lui aussi deux cartographies d’allumage dans une nouvelle centrale. L’échappement est entièrement nouveau, tant au niveau de ses silencieux que de la sortie.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais