BMW F 800 R, l’équilibre parfait

BMW F 800 R, l’équilibre parfait

pub-haut

Révisée

pub-haut

Lors de la journée de presse du Salon de Milan, la F 800 R a retenu mon attention, et particulièrement la version en gris argent métallisé. C’est la même version que le modèle d’essai que j’ai testé il y a deux semaines. Il faut désormais ajouter deux modèles : une combinaison en rouge et aluminium et une autre blanche et noire.

Sur cette nouvelle version, on retrouve le petit carénage sport en série et les ailettes latérales du radiateur de la même couleur que l’ensemble de la moto. Les clignotants en plastique transparent sont inclus dans le modèle en série, comme le nouveau garde-boue avant. Esthétiquement, la F 800 R est désormais plus attractive et les jambes sont mieux intégrées grâce au nouveau design des ailettes.

On a optimisé uniquement le répondant du moteur. Ce propulseur représente une évolution dans l’histoire de BMW, il est désormais plus brillant et le répondant a été amélioré sur toute sa gamme de puissance.

Divertissante

Certains de mes camarades sont d’accord pour dire que la F800 a un guidon très large. J’aime les motos avec un guidon plat et large, sans doute parce que j’ai de grands bras, mais ce qui est sûr c’est que le guidon de la BMW me semble remarquable. De plus, les pédales sont à leur place, et la position de conduite me semble bonne, même si sur autoroute, avec le corps avancé et les bras très ouverts, la pression de l’air sur l’avant de la moto est un peu gênante… Tout ne peut pas être parfait !

Se déplacer en ville avec la petite F 800 R est un vrai plaisir, car c’est une moto légère, facile à conduire, qui passe facilement entre les voitures grâce à son bon angle de tour. Les sensations que transmet sa partie cycle sont excellentes. Avec un poids de 200 kg, cette petite BMW est équipée d’un réservoir de carburant placé sous la selle, ce qui contribue à un bon centre des masses qui se ressent en marche.

Avec une consommation réduite, un peu au dessus de 5 litres, son moteur docile, un changement et un embrayage au tact agréable, et de bonnes poignées pour le passager, la F 800 R est une bonne moto urbaine pour le quotidien.

Le tableau de bord est assez complet, mais cela vaut la peine d’acquérir l’ordinateur de bord, disponible en option pour 150 euros, pour le rendre plus complet.

Elle se déplace facilement entre les virages. Elle sait combiner une bonne agilité au moment d’entrer dans les virages lents à une stabilité remarquable. Elle apporte une sensation de rigidité dans les virages rapides, dans lesquels l’amortisseur de direction (non réglable) travaille correctement.

L’ensemble de double disque avant fournit un bon tact et est progressif et puissant, et la fourche, même si elle est assez simple et ne peut pas se régler, remplit bien son rôle. Concernant la suspension arrière, il faut souligner que l’amortisseur est réglable en hydraulique et que l’on peut faire varier la précharge de ressort.

Le moteur est remarquable pour de nombreuses raisons. D’abord, à cause de sa configuration très étroite qui contribue aux dimensions modérées de ce petit roadster. Il monte dans les tours de façon dynamique et sans inflexion tout au long de sa courbe de puissance, jusqu’à atteindre 88 CV à plus de 8000 tr/min, alors que son couple maximum de 7,8 kgm est atteint à 6600 tr/min. A partir de 2000 tr/min, il répond efficacement et avec douceur et se laisse conduire à bas régime sans à coups. L’un de ses meilleurs arguments est qu’il concilie un tact doux à bas régime avec un point excitant à partir de 5000 tr/min.

Le contact entre la poignée de gaz et la roue avant est direct et efficace. Cependant, il vibre un peu en tournant à haut régime. A la vitesse de 120 km/h, il tourne à 5000 tr/min et les vibrations se notent surtout dans les mains.

Je crois que le concept de cette F 800 R est remarquable, et fonctionnement équilibré. Si on sort le portefeuille, on peut la compléter avec de nombreuses options (ABS, poignées chauffantes, alarme…) et divers équipements (navigateur, mallettes, top case, échappement Akrapovic) du style et du niveau de BMW Motorrad.

Une moto qui ne laissera pas indifférent de nombreux conducteurs de grands scooters…