BMW HP4, une authentique moto de course

BMW HP4, une authentique moto de course

pub-haut

Essai de la nouvelle BMW S 1000 RR HP4 bmw-hp4-une-authentique-moto-de-course-bmw-s-1000-_hd_27148-1

pub-haut

Cela faisait longtemps que je n’avais pas effectué plus de six tours de suite sur un circuit ; la dernière fois c’était pour tester la Kawasaki de SBK de Tom Sykes, durant à peine 10 minutes. Ces six tours complets ont été un vrai plaisir, ils m’ont permis de profiter à fond de la HP4 et de constater qu’une moto de rue comme celle-ci peut également être une véritable brute sur circuit.

En se mettant aux commandes de cette moto, on se rappelle que la BMW HP4 est une moto de rue, et non de course. Sa position de conduite est beaucoup moins agressive que celle d’une moto de compétition, son tact est doux et le  bruit de son moteur est plus efficace que celui de la moto en série, sans toutefois être gênant.

bmw-hp4-une-authentique-moto-de-course_fi_27149

J’ai sélectionné la configuration RACE pour commencer à tester son comportement. On est rapidement à l’aise sur cette moto, qui apporte la confiance suffisante pour accélérer et commencer à faire travailler l’électronique allemande. Le DTC est configurable en 15 positions et le niveau intermédiaire se met rapidement en marche.  A cause de ses roues de route et de ses 193 CV, le contrôle de traction est entré en fonctionnement avant que l’on s’y attende sur le circuit de Jerez, aux virages rapides.

Le mode de conduite SLICK est le plus radical des quatre. J’ai exploité à fond la HP4 jusqu’à voir le voyant du DTC clignoter.

Conduire une HP4 jusqu’à ses limites peut sembler inaccessible au commun des mortels, mais cette moto rend les choses faciles. Atteindre ses limites s’avère beaucoup plus facile que ce que l’on peut imaginer. Au bout de deux tours, on se rend vite compte que la HP4 est prête à nous aider en cas de besoin, même à des vitesses très élevées.

Le système de suspension Dynamic Dumping Control (DDC) est extraordinaire, on le sent à peine. C’est un système qui permet de ne ressentir que la stabilité et la douceur des mouvements de la moto.

bmw-hp4-une-authentique-moto-de-course-bmw-s-1000-_fi_27153

Le système de freins est conçu de la même façon. Il n’y a rien de pire qu’un ABS intrusif sur une moto sportive. BMW, la première marque à équiper ses motos d’un ABS, a mis au point ce système lors du championnat allemand de SBK.

Personnellement, je ne suis pas un adepte de l’ABS sur les motos, car il force à adapter notre conduite selon les limites de l’ABS.

Lorsque j’en ai fait part au créateur de cette moto, il m’a souri et m’a répondu « I’d love to know tomorrow your opinion about it » (« J’aimerais beaucoup avoir votre opinion sur le sujet demain »). Après un virage serré avec la roue arrière en l’air et quelques embardées, je dois reconnaitre que Rudolf Shneider a eu raison d’équiper la HP4 d’un ABS.

Cette première prise de contact avec la BMW S 1000 RR HP4 fut une expérience délicieuse, qui m’a permis de faire ressortir le pilote qui sommeille en moi.

Par: Gonzalo de Martorell Publié le 17/09/2012  

2135-A