Cagiva

Cagiva

cagiva-2

pub-haut

Giovanni Castiglioni fonde Cagiva en 1950 pour fabriquer des pièces métalliques. Cependant, son fondateur était un passionné de compétition moto et crée rapidement une équipe avec deux motos fabriquées par l’usine. Castiglioni rachète alors l’usine AMF Harley-Davidson de Schiranna et allie ainsi son métier et sa passion.

pub-haut

En 1989, Cagiva décide de mettre de côté la production de la C12R Freccia, une 125, et commence à produire la Mito, équipée du moteur Freccia. Elle l’équipe d’une boîte de sept rapports, d’un cylindre et d’un système d’échappement plus moderne et optimisé. Elle devient en peu de temps la 125 la plus puissante et rapide de son époque. Fruit des succès de la marque italienne en compétition, son héritage technologique se reflète sur ses motos hors compétition.

La seconde génération de la Mito nait en 1993 avec de nombreux changements puis deux ans plus tard apparait la Mito Ev, de Evoluzione. Elle est dessinée par Massimo Tamburini, ex Ducati, raison pour laquelle elle possède un air inspiré directement des Ducati 916, 996 et 998. Les cylindres ont une distribution différente,  et elle incorpore un carburateur Mikuni TM35 et une fourche inversée Marzocchi

En partant de la base de l’Evoluzione, dont la puissance atteignait 21 chevaux, un nouveau design se présente en 2007 et incorpore pour la première fois la couleur doré sur les jantes, historiquement grises. Avec les normes anti-pollution, les Mito ont actuellement une puissance réduite à 15 chevaux.