Benelli Velvet 125, l’histoire continue 2011

Benelli Velvet 125, l’histoire continue 2011

pub-haut

Le Benelli Velvet 125 est une nouvelle fois réinventé. Cette fois, c’est Qianjiang qui, avec ses changements, transforme l’exclusif scooter italien sorti à la fin des années 90 en un scooter économique urbain accessible à tous.

pub-haut

Le Benelli Velvet fait partie de ces vieux modèles qui ne meurent jamais et qui ont connu une longue vie pleine de succès, marquée par les changements. Beaucoup d’entre vous se rappellent que l’histoire centenaire de Benelli est remplie de zones de lumières et de zones d’ombres : nombreuses fermetures, changements continuels de propriétaire, et même des pactes de collaboration avec des fabricants de quatre roues comme Renault.

Malgré tout cela, le Velvet 125 s’est maintenu sur le marché grâce à l’aide d’un petit groupe d’utilisateurs européens qui ont toujours misé sur ses services.

Le modèle Velvet a été conçu pour être un scooter assez élitiste, avec pour devise l’exclusif design italien. Il a été peaufiné années après années pour arriver à ce scooter de quart de litre que vous pouvez voir sur cette page.

Un moteur propre

L’un des moyens employés par Qianjiang pour faire baisser le coût du Velvet a été d’utiliser l’une des mécaniques de la marque : le mononcylindre 4T refroidi par air, SOHC, 2V avec une alimentation par carburateur 26 mm, que nous pouvons trouver sur certains véhicules de Keeway. C’est un propulseur sans grande présomptions qui, selon ses créateurs, atteint une puissance de 10,9 CV. Il lui confère des performances très logiques et à la portée des conducteurs de tous niveaux. Son fonctionnement est spécialement bon dans la zone basse et moyenne du compte-tours, lorsque nous circulons dans le rang de vitesse situé entre 60 et 90 km/h. Dans cette zone, le Velvet fonctionne tout en souplesse et avec un son presque imperceptible. Son moteur peut atteindre une vitesse de pointe qui avoisine les 115 km/h au compteur, mais si nous dépassons la barre des 100 km/h son comportement change radicalement, il devient un peu plus bruyant et le niveau de vibrations augmente considérablement.