BMW F650 GS : vive Angela Merkel !

BMW F650 GS : vive Angela Merkel !

pub-haut

La chancelière allemande n’est pas vraiment la femme la plus populaire et sympathique d’Europe. Mais je suis prêt à lui laisser une chance si en échange BMW continue à fabriquer des motos comme la F650 GS : divertissante, légère, pratique.

pub-haut

Je suis un fan de trail. J’aime leur ergonomie, leur fonctionnalité et le tact de leur moteur. Pour être plus précis, je dirais que j’aime les trails basses. Même si les F650 ne sont pas des motos hautes (excepté la version Dakar), je n’avais jamais testé aucun des modèles de cette nouvelle version.

Malgré les lettres GC (GeländeSport) qui la définissent comme une BMW 100% trail tout terrain sportif (ne pas confondre avec G/S, Gelände/Straße, tout terrain/route), c’est une moto qui accepte parfaitement des conducteurs de taille moyenne. Les premières impressions sont donc bonnes pour cette BMW F650 ; malgré son origine, elle est adaptée aux standards méditerranéens et la selle est placée à 790 mm du sol.

La F650 GS est extraordinairement légère. Au bout de quelques mètres, on a déjà l’impression de l’avoir conduite toute notre vie. Enchainer les virages et la soulever ne nécessite aucun effort. En termes d’agilité, la moto ressemble à une 250 et elle transmet une confiance immédiate. La BMW F650 GS accepte tout type de changement de direction, elle a un excellent rayon de tour à l’arrêt et elle permet même de slalomer entre les voitures en ville. Malgré tout, certains considéreront cette caractéristique comme un défaut, puisque la moto roule comme sur des rails mais elle ne transmet pas de sensation d’aplomb.

Il est possible de confondre douceur et polyvalence avec ennui. La F650 GS manque un peu de piquant, et peut être de caractère. BMW a développé une grande progressivité et un rendement impeccable dans les bas et moyens régimes, mais a oublié qu’elle disposait de 70 CV et que certains pilotes aimeraient en profiter. Ce n’est pas un défaut en soi, mais les pilotes à la recherche de caractère devront se tourner vers les autres versions du catalogue de la marque.

Je me dis toujours que je suis injuste lorsque je souligne les défauts de motos aussi efficaces que cette BMW. Si les ingénieurs avaient conçu une moto plus exigeante, j’aurais dit qu’elle n’était pas tout public. On valorise de plus en plus la polyvalence et il existe des versions plus radicales. Il faut savoir clairement ce que l’on recherche. Si on recherche une trail qui se comporte comme une trail, cette version n’est pas adaptée. Techniquement, c’est un tout terrain (sur le site Internet de BMW elle est présentée comme une Enduro), mais je la considère plutôt comme une SUV à deux roues. Si l’on souhaite une trail asphaltique qui sert absolument à tout, qui est adaptée également aux pilotes débutants et qui est pratique et facile à conduire, c’est la moto idéale. Mis à part ses finitions un peu spartiates ou son tube d’échappement peu esthétique, la BMW F650 GS compte peu de défauts graves.

Excellente, belle et économique. Et BMW.