BMW K 1200 R Sport: deux facettes

BMW K 1200 R Sport: deux facettes

pub-haut

La K 1200 S est le côté agréable et routier de la famille K, et la R est la rebelle, plus agressive et sportive. La nouvelle R Sport est un mélange de ces deux personnalités mais avec beaucoup de nouveautés…

pub-haut

bmw-k-1200-r-sport-jekyll-y-hyde_hd_26842

Quatrième de la saga K 1200 (S, R, GT et maintenant R Sport), elle est le juste milieu entre la sport-tourisme, la S et la naked agressive, la R. La R Sport comblera sans aucun doute ceux qui recherchent l’agressivité et le côté sportif de la R mais aussi une meilleure protection aérodynamique. La base de cette Sport est la naked R, comme l’indique son nom, avec laquelle elle partage la majorité des composants. Cependant, cette RS présente une série de modifications surtout au niveau du moteur afin de l’affiner encore plus. La mapping de l’allumage et de l’injection a été modifié, et la moto répond depuis les plus bas régimes, sans secousse, même en sixième. La boite de vitesse a aussi été modifiée et la 2nd, 3ème et 4ème sont maintenant plus courtes. Au niveau de la partie cycle, la distance entre les axes est la même (1580 mm). Par contre l’instrumentation n’est pas à la hauteur du desing et des performances de la moto, et l’acquisition d’un ordinateur de bord (en option) est presque obligatoire, tout comme le système ESA de réglage électronique de suspension.

bmw-k-1200-r-sport-jekyll-y-hyde_fi_26843

En général, le moteur est plus doux qu’avant, aussi bien du côté des vibrations que dans sa réponse. Il a perdu sa brutalité mais délivre toujours beaucoup de puissance. Il est moins brusque qu’avant et plus uniforme. La boite de vitesse a gagné en souplesse et en rapidité et est presque au niveau des japonaises et italiennes. La Sport se différencie grâce à sa bulle. Il faut se baisser un peu pour sentir réellement son effet, sinon nous sentirons le vent sur les épaules et sur la partie supérieure du casque ; par contre sans turbulence et avec beaucoup moins de force que sur la R. Le Duolever travail bien, donne plus d’aplomb sur la roue avant, ne plonge pas lors des freinages, mais répond de manière un peu sèche sur les routes en mauvais état.

bmw-k-1200-r-sport-jekyll-y-hyde_fi_26844

Sur autoroute elle se montre rapide et stable et les vibrations sont réduites. Sur route nous apprécierons la bonne accélération de son moteur puissant, maintenant meilleur avec ses quatre premiers rapports plus courts. Elle ne bouge pas aussi rapidement et n’entre pas aussi facilement que la R dans les virages, mais elle se débrouille très bien, et les freins aident aussi beaucoup en ce sens avec un ABS qui permet de freiner rapidement. La K 1200 R Sport est le juste milieu dans la famille sportive K 1200. Elle comblera de nombreux motards et passionnés de la marque bavaroise.

Jordi Aymamí Photos: Santi Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne