Ducati Monster 1100: Sensations fortes

Ducati Monster 1100: Sensations fortes


Ne vous trompez pas. A première vue il est possible de la confondre avec la 696, mais une fois le moteur de 1078 cc allumé c’est tout autre chose. La nouvelle 1100 est faite pour les adeptes de sensations fortes.


Avec l’apparition de la 696, Ducati révolutionnait le concept Monster, avec la 1100 le mythe continue. Ducati ne pouvait pas mieux choisir que la ville de Cannes, sans le brouhaha du festival du film mais avec toujours autant de glamour, pour nous présenter la nouvelle Monster 1100.

La Monster 1100 est inspirée de la 696. En effet, elle possède toutes les améliorations de sa petite sœur : la nouvelle position de conduite (repose-pieds plus bas et guidon plus près du pilote), le châssis dessiné comme la D16 (avec les tubes de la 1098), l’instrumentation entièrement digitale, un meilleur angle de rotation, l’injection électronique Siemens, un réservoir ayant plus de capacité, une plus grande airbox…Sans parler de l’esthétique. Les différences ? La fourche de la 1100 est réglable en trois positions, la pompe de frein radiale avec réservoir indépendant, le bras oscillant de type monobras (inspiré des superbikes), le pneu arrière plus large (180 mm), la selle 10 mm plus élevée et la moto 40 mm plus haute pour faciliter les prises d’angle.

Le moteur est un bicylindre en L refroidi par air, avec système de distribution desmodromique. Il dispose de deux soupapes avec de nouveaux carters, plus légers, moulés sous pression. Le secret de ce propulseur ne réside pas dans sa puissance maximum, située à 95 ch, mais dans le couple moteur. La 696 délivre 80 ch à 9000 tr/min alors que les 95 ch de la 1100 sont délivrés à 7000 tr/min. En ce qui concerne le couple moteur, la 696 dispose de 7 kgm à 7750 tr/min contre 10,5 kgm à 6000 tr/min pour la 1100.

Comme la 696 avait reçu des critiques quant à la position de conduite (trop rapprochée du réservoir) Ducati a changé la mousse de la selle sur la 1100 et l’a rehaussée de 10 mm sur la partie avant. Ainsi la position de conduite est toujours un peu inclinée vers le guidon (pour éviter de partir en arrière sur voie rapide) mais est beaucoup plus confortable.

Le moteur pousse à partir de 3000 tr/min et encore plus fort à partir de 4000 tr/min. A la différence de la 696, plus docile, la 1100 fait sentir sa puissance à tout moment grâce au couple moteur élevé. Les routes sinueuses de la Côte d’Azur ont permis de confirmer l’agilité et la stabilité de la nouvelle 1100. Les changements de direction sont plus rapides que sur la 696 et l’angle d’inclinaison plus grand. De plus, la qualité des suspensions et le pneu arrière de 180 mm offrent un résultat fantastique. Le ressenti de l’embrayage, comparé à la 696, est plus précis et plus doux et les freins sont puissants mais dosables. Ce détail est important si vous aimez avoir une conduite plutôt vive. Bien sur, le moteur vous laisse rouler tranquillement mais il est très facile de se laisser tenter et de le stimuler lorsqu’on sait que la réponse est rapide et convaincante.

Sergi Mejías Photos: Milagro Traduit et adapté par Gaela Le Janne