Harley Davidson XL883L Superlow: L’univers Harley accessible ! 2010

Harley Davidson XL883L Superlow: L’univers Harley accessible ! 2010

pub-haut

Avec une hauteur de selle inférieure à 700 mm, la SuperLow est la plus accessible de toutes les Sportsters. Quelque soit votre taille et votre sexe, vous pouvez maintenant acquérir une Harley et la conduire sans difficulté ; que demander de plus ?

pub-haut

Vous pensiez que les américains avaient la folie des grandeurs ? En ce qui concerne cette Harley XL883L SuperLow, vous vous trompez ! En effet, Harley s’adapte à notre façon de rouler et nous propose une moto tout à fait accessible. Avec une toute nouvelle ergonomie la SuperLow est maniable et facile à conduire.

Une des caractéristiques importantes de cette Harley est le confort. A peine assis sur la XL883L Superlow, elle nous invite à nous lancer sur autoroute pour un beau voyage. Les vitesses se passent facilement et les vibrations sont presque imperceptibles par le conducteur. En effet, les silentblocks se chargent de les filtrer. De plus l’ergonomie est bien étudiée ; le triangle formé par le guidon, la selle et les repose-pieds est plus fermé que les motos de sa catégorie et la position de conduite n’est en aucun cas forcée. A la différence du reste des Sportsters, le guidon de la Superlow est un peu plus élevé et plus rapproché du conducteur pour une position plus naturelle et détendue. Nous avons aussi été surpris par le levier d’embrayage, beaucoup moins dur que sur d’autres modèles de la marque. Il en est de même pour le levier de vitesse beaucoup moins rude et bruyant que les modèles précédents.

Les customs ne sont pas les motos les plus recommandées pour slalomer entre les voitures ou conduire en ville. En effet, étant donné leur poids, ces motos sont difficiles à manœuvrer. La SuperLow pèse 250 kg, mais grâce à une hauteur de selle de 695 mm, il n’est pas si difficile de la bouger à l’arrêt. L’ergonomie a aussi été scrupuleusement étudiée pour que les efforts des bras dans les manœuvres soient réduits. Sur autoroute, la position de conduite est très agréable, ce qui permet de profiter simplement du paysage. De plus, malgré un moteur ni très puissant (47 ch à 5700 tr/min) ni très coupleux (7,14 mkg à 3750 tr/min), les sensations transmises sont bonnes. Sur des routes de montagne, il n’est pas très difficile de prendre les virages et les suspensions réagissent plutôt bien ; même si, comme toute bonne custom, les repose-pieds touchent vite le sol lorsque nous inclinons la moto. En ce qui concerne les freins, le train avant monte un seul disque de 293 mm de diamètre et un étrier de 2 pistons opposés. Pour une moto de ce poids, un autre disque n’aurait pas été de trop, mais dans la pratique, la moto freine beaucoup mieux que ce que nous aurions pu penser. De plus, une moto avec les caractéristiques de la SuperLow n’est pas pensée pour des freinages rapides.

La SuperLow permet de circuler à rythme joyeux mais modéré ; et la position de conduite nous invite justement à la détente. De plus, avec son réservoir de 17 litres elle nous permet une autonomie plutôt élevé. Le prix de la SuperLow est de 8599 €. Une somme qui ne nous parait pas excessive, étant donnée de la marque de laquelle nous parlons. Une moto d’entrée de gamme, qui permettra aux fans de la marque de s’initier à l’univers Harley.

Juanan Martín Photos: H-D Traduit et adapté par Gaela Le Janne