Honda SH 125i: Le meilleur Scoopy 2009

Honda SH 125i: Le meilleur Scoopy 2009

pub-haut

Barcelone, fief inexpugnable du populaire Honda Scoopy, a été la ville choisie par la marque à l’aile dorée pour présenter sa troisième version avec moteur de cycle à quatre temps. Avec l’autorisation de son frère, le SH 300i, le meilleur Scoopy de tous les temps…

pub-haut

Le Scoopy bénéficie d’une esthétique très améliorée. Savamment actualisée avec un design plus rond et visiblement plus attractif, la carrosserie est totalement neuve des pieds à la tête. Pour lui donner forme, le designer espagnol Teófilo Plaza -le même qui a donné vie au modèle précédent- a combiné des fibres de différents types pour lui donner une image plus svelte et mieux profilée.

Ainsi,  malgré des cotes similaires à celles de ces prédécesseurs, il semble un peu plus compact, élégant et mieux fini. La plupart de ces composant ont gardé la même place. Le frontal a été équipé d’une énorme grille qui laisse passer l’air frais vers le radiateur, et qui est doté de deux groupes optiques de bonne taille, composés par les feux de position et les clignotants. Le phare avant, un mutli réflecteur avec une lampe halogène de 55/60 W, est toujours situé sur la partie frontale du guidon. Sur cette version, il partage l’espace avec un petit pare-brise teinté. Son efficacité est assez discutable, même s’il faut reconnaître qu’esthétiquement, il lui va à merveille. Le tableau de bord a été rajeuni, avec une esthétique plus légère et colorée qui garantit une  excellente facilité de contrôle. Concernant son équipement, on ne trouve aucun changement. Le compteur de vitesse est entouré par les indicateurs analogiques de température et niveau de carburant et les témoins lumineux de clignotants, de test d’injection, et de pression d’huile.

honda-sh-125i-estetica-mejorada_fi_253 L’habitacle du conducteur est l’un des points sur lesquels on a le plus travaillé sur les nouveaux Scoopy. Pour faciliter l’appui des jambes à l’arrêt, on a diminué la hauteur de la selle de 10 mm. De la même façon, pour lui apporter une conduite plus plaisante, le frontal se trouve un peu plus éloigné des genoux, de 20 mm. Grâce à cela le conducteur bénéficie d’un plancher repose-pieds un peu plus grand et spacieux pour les jambes.

En cas de besoin, la grande superficie d’appui permet de transporter des objets, avec la possibilité de les accrocher au crochet rétractile qui se trouve sur le frontal. Pour augmenter l’habitabilité, on a dû sacrifier la boite à gants à fermeture, qui malgré une capacité limitée, s’avérait assez pratique. Les quarts arrière ont aussi reçu quelques changements, même si cela passe plus inaperçu. Le groupe optique formé par le pilote et les clignotants arrières a été réduit et s’intègre à la carrosserie. Sa luminosité a augmenté sensiblement, grâce à la plus grande qualité de la lentille utilisée. Le porte-bagages a été modifié, avec une ligne un peu plus pointue, et on a amélioré l’ergonomie des poignées pour le passager. Il est conçu pour recevoir une malle postérieure dessinée par Honda – la même que sur la version Confort-, et qui a subi également une modernisation de ses formes.

honda-sh-125i-mas-elegante_fi_257 Les scooters de la famille Scoopy se sont toujours démarqués par leur comportement. Un fait qui s’est vu renforcé depuis 2001, avec l’équipement de mécaniques de cycle à quatre temps, qui ont toujours été les meilleurs de leur catégorie. Leurs résultats en fiabilité, performances et écologie sont très bons, et pour cette nouvelle édition on n’a pas cru nécessaire d’inclure des modifications. Ainsi les SH 2009 continuent à bénéficier des services de l’indestructible et puissant monocylindre 2T SOHC 2V à injection électronique PGM-FI et système d’échappement HECS 3 du modèle lancé en 2004. Une formule totalement efficace qui nous offre une puissance de 13,5 CV à 9000 tr/min et une consommation très basse qui, avec un réservoir de seulement 7,5 litres, permet une autonomie théorique de plus de 250 km.

Le meilleur est sa souplesse de fonctionnement, qui est renforcée par une partie cycle remarquable de par ses suspensions de qualité et son cadre, qui malgré un plancher plat, fait preuve d’une grande rigidité.  Presque toute la partie cycle est identique, le système de freinage étant la seule chose qui varie par rapport aux  Scoopy 125i et 150i antérieurs. On a gardé comme version de base le SH avec freinage disque/tambour, mais à partir du mois d’avril on verra apparaître chez les concessionnaires le Scoopy tant attendu, avec double frein de disque de 240 mm, étrier à trois pistons à l’avant et simple piston à l’arrière. Comme c’est la norme sur les scooters de la marque, il sera équipé du  CBS de série, même si sur le Scoopy DD son fonctionnement sera entièrement hydraulique. Tout cela nous offre une puissance de freinage exceptionnelle, et le plus important, un tact parfait qui n’a rien à voir avec le CBS mécanique/hydraulique tant critiqué des versions avec frein de tambour arrière.