Honda SH 300i C-ABS, encore plus efficace

Honda SH 300i C-ABS, encore plus efficace

pub-haut

Honda revoit son SH 300, qui n’avait pas encore profité d’un restyling depuis son lancement en 2007. Sur cette nouvelle version 2011, le plus grand des Scoopy s’est amélioré sur certains aspects, et se montre désormais presque infaillible sur routes comme en ville.

pub-haut

honda-sh-300i-c-abs-aun-mas-efectivo-debido-a-la-n_hd_4560833

Honda a réussi, avec son SH, à instaurer les 300 cc comme la moyenne cylindrée standard sur le marché européen. Ce scooter, malgré un prix assez élevé, a réussi à se vendre à presque 8000 unités depuis son arrivée sur notre marché, il y a de cela plus de trois ans. Inutile donc de dire que le SH 300i de 2007 a été le meilleur Scoopy jamais créé par la marque à l’aile dorée.

Cela fait plus de trois ans qu’il existe sur le marché, et la marque a décidé de lui donner une nouvelle image et d’améliorer les aspects nécessaires.

honda-sh-300i-c-abs-aun-mas-efectivo_fi_4560834

A chaque fois qu’on fait un restyling sur un modèle, les changements les plus évidents se trouvent dans l’esthétique. Le nouvel SH 300i de 2011 présente une image plus élaborée, avec un important travail réalisé sur le frontal et le guidon, où l’on retrouve les changements les plus remarquables. On a gardé plus ou moins la même structure, avec le phare sur le guidon et les clignotants sur le frontal, mais ces derniers sont désormais plus grands. La carrosserie qui couvre le guidon et le tableau de bord a gagné en taille, et elle est composée de trois plastiques avec différentes textures qui surélèvent le groupe optique. Sur les côtés du frontal on a aussi ajouté des pièces sans peinture qui font office de pare-chocs au cas où le scooter tomberait à terre.

Concernant les plastiques des côtés et l’arrière, on remarque désormais des lignes plus marquées, avec différents plans et qui combine des plastiques de deux couleurs différentes. Le groupe optique postérieur a pris de l’importance, il est plus exposé qu’avant, et se rapproche de l’image des petits scooters de la famille SH.

honda-sh-300i-c-abs-aun-mas-efectivo-ademas-de-mej_fi_4560835

Rien n’a changé concernant l’accueil des occupants par rapport à la version 2007, on n’a pas jugé nécessaire d’apporter des modifications. Je pense que c’est juste, même si beaucoup d’entre vous aurait apprécié un écran pare-brise. Il est vrai que le SH ne bénéficie pas de la meilleure protection aérodynamique, mais la selle est très basse par rapport au guidon, et cela permet au conducteur de bien se protéger du vent. Les pieds sont confortablement posés sur le plancher plat, un plus en terme d’ergonomie, et les bras sont bien arrimés sur le guidon, à une bonne distance et une bonne hauteur par rapport au tronc. Le SH 300 a toujours une position de conduite très commode et naturelle, l’une des meilleures de sa catégorie.

Concernant l’équipement, ce scooter s’est toujours montré un peu modeste pour son prix. Sous la selle on dispose d’un coffre où l’on peut ranger seulement un petit casque jet. Cependant tous les SH 300i sont équipés en série d’un top case (qui n’apparaît pas sur les photos) dans lequel entre un casque intégral. En plus de ces deux espaces, on dispose également d’une petite boite à gants, très petite mais avec une prise de 12V incluse, et d’un crochet porte-sacs pour profiter de l’espace qu’offre le plancher plat.

honda-sh-300i-c-abs-aun-mas-efectivo-el-cuadro-de-_fi_4560836

Le moteur qui équipe le nouvel SH 300 est exactement le même que le précédent, même s’il atteint désormais 10 km/h de plus de vitesse de pointe. L’explication se trouve dans les améliorations qu’a reçues la partie cycle, puisque c’est elle qui a fixé le plafond à 145 km/h sur le SH de 2007. Grâce à une partie cycle plus solide et résistante, le moteur s’étire désormais jusqu’à atteindre 155 km/h au compteur. C’est l’unique changement qui a été fait sur la mécanique, tout le reste est identique : monocylindre de 4T, refroidissement liquide, SOHC et 4 soupapes en culasse, un ensemble capable d’offrir 27,2 CV et un couple moteur de pas moins de 2,7 kgm.

L’un des rares inconvénients que nous avons trouvé est son manque d’autonomie théorique (213 km). Ceci n’est pas dû à une consommation moyenne très élevée, à peine 4,22 litres aux 100 km, mais au réservoir qui accepte seulement 9 litres de carburant. Sur un scooter de 300 cc, habilité pour des longs trajets sur voies rapides, c’est assez peu.

honda-sh-300i-c-abs-aun-mas-efectivo-en-la-pequena_fi_4560837

Les freins, en plus d’être précis et dosables, font preuve d’une grande puissance, amplifiée par la qualité correcte des pneumatiques (ce sont des Metzeler ou des Bridgestone, les deux marques sont homologuées). Nous avons essayé la version équipée d’un C-ABS, et il faut dire que le potentiel de la came gauche, celle qui correspond au frein postérieur, est très grand, elle pourrait presque fonctionner sans l’autre came… L’ABS n’est pas trop intrusif, il laisse la liberté à chacun de déterminer la puissance nécessaire, et il agit lorsque c’est vraiment indispensable.

Le nouvel SH 300i de 2011 se montre encore plus efficace que la version précédente. Ces modifications esthétiques et les améliorations de la partie cycle (le moteur offre aussi 10 km/h de plus) font que le prix est un peu plus élevé. Il faut compter 5 549 euros pour cette version, et 4 999 euros pour la version sans C-ABS.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais