Kawasaki ER6n Kit A2: Partir du bon pied

Kawasaki ER6n Kit A2: Partir du bon pied

pub-haut

Kawasaki a été l’un des premiers fabricants à homologuer des motos avec un kit spécial de limitation à 35 Kw (47,6 CV). Ceux qui pensent que la ER6n est une moto lente et ennuyeuse se trompent.

pub-haut

Peu de fabricants ont préparé des kits spéciaux pour adapter leurs modèles à la nouvelle puissance, puisque les pays de la CEE ont jusqu’à 2013 pour s’adapter à cette norme. Les motos de limitation A1 à 34 CV respectent déjà cette nouvelle norme. Mais il est dommage de renoncer à 14 CV… C’est pourquoi Kawasaki a doté quelques uns de ces modèles les plus populaires de kits pour limiter leur puissance aux 48 CV réglementaires, comme les gammes ER-6, Versys et Vulcan 900.

Aujourd’hui nous vous montrons la populaire ER-6n avec le kit A2, l’un des modèles star de la marque d’Akashi. La ER-6n a adopté une nouvelle décoration pour 2011, avec le cadre et les bouchons de radiateur de couleur noire, qui donnent une silhouette plus stylisée à la Kawasaki. La nouvelle version parait plus légère… Imaginez la différence avec une énorme Voyager 1700 avec carénage, top case, et un poids de plus de 400 kg! En montant sur la ER-6n j’ai eu l’impression de conduire une bicyclette. Elle est très légère et facile.

La version 2010 a subi une modification du réservoir de carburant et de la selle. Ils sont désormais plus étroits au niveau du point d’union, ce qui associé à une hauteur de selle raisonnable, permet d’atteindre le sol facilement. Tout est à portée de main, la selle est confortable et les manettes sont réglables. Le seul point qui ne nous a pas convaincu, c’est le tableau de bord confus, qui manque de plus d’un indicateur de température de refroidissement.

Le changement de vitesse n’est pas l’un des plus durs de Kawasaki, même si son parcours est long. Lorsque l’on passe la première et que l’on ouvre les gaz, le bicylindrique répond de façon excellente. Ce twin était déjà très énergique sur la ER-6n standard, et cette caractéristique reste l’une des principales qualités de cette moto. Il est agréable de voir que le moteur de la Kawa de 48 CV répond avec la même énergie que la standard de 75 CV. Le moteur de la 48CV semble même plus énergique à bas régime.

Si on accélère, on découvre vite que le parcours de la poignée a été réduit presque de moitié par rapport à la standard. C’est une façon simple de limiter la puissance: pas de gaz, pas de CV… tout du moins en haut régime. Dans la zone basse-moyenne, le moteur est toujours aussi efficace, et fonctionne avec une finesse exemplaire.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais