Kawasaki Versys Tourer : la version la plus voyageuse

Kawasaki Versys Tourer : la version la plus voyageuse

Jusqu’où voulez-vous aller? La distance ne sera plus une excuse avec la nouvelle Kawasaki Versys Tourer, confortable et équipée pour aller aussi loin qu’il vous plaira. Sa seule limite sera l’horizon.


La Versys est équipée du moteur bicylindre en parallèle refroidi par liquide provenant de la ER-6n. La seule différence réside dans la réduction de sa puissance maximale pour obtenir une amélioration du répondant à bas et moyen régimes. Il fournit quand même 68 CV sur notre banc Tecner, quatre au dessus des 64 CV déclarés.

Les autres caractéristiques de la Versys sont un cadre de type diamant en acier, une fourche inversée ou un amortisseur arrière situé sur le côté droit, comme sur la ER-6. Les disques de frein sont lobulaires, l’échappement est situé sous le moteur et le phare est à double optique superposé.

Pensée pour voyager…

Comme nous l’avons commenté, il ne manquait que quelques détails à cette confortable Versys pour en faire une bonne routière : en améliorant la protection et en augmentant la capacité de charge de l’équipement, la Tourer aura toutes les qualités requises. La partie confort a été améliorée grâce à une bulle plus élevée, à laquelle on a ajouté un saute-vent ajustable qui dévie vraiment le flux d’air au dessus de la tête. Pour protéger les mains du vent, cette version comprend également une paire de couvre-mains enveloppants. Autre accessoire clairement destiné aux voyageurs : la paire de mallettes de 35l de capacité -avec supports- qui équipe cette Versys. Elles sont suffisantes pour ranger un casque intégral ou les bagages de deux personnes pour un week-end, et sont facilement retirables grâce à une clé pour une utilisation plus urbaine. L’unique « mais » de cet équipement de mallettes sont les supports, excessivement larges et peu esthétiques -ils ressemblent à des supports génériques, ils ne sont pas pensés pour la Versys-, contrairement à ceux qui équipent certaines concurrentes.

… Mais aussi dynamique

Sur autoroute, la Versys Tourer est une autre moto. A la trail qui comprenait déjà une selle confortable et qui manquait presque de vibrations s’ajoute maintenant une excellente protection aérodynamique. L’écran Varion dont elle est équipée est vraiment efficace, surtout avec le saute-vent réglé au maximum, et les couvre-mains sont appréciables surtout en hiver ou les jours de pluie. La pression de l’air sur le corps et en particulier sur le casque a beaucoup diminué.

Le passager bénéficie toujours d’un bon espace, d’une position détendue et d’une paire de poignées pour se tenir. L’une des caractéristiques de la trail de Kawasaki est ses bonnes qualités sportives, fruit d’un ensemble très homogène : un cadre simple mais solide, des suspensions pas trop longues, et surtout, des roues de 17″, qui ne sont pas équipées des habituels pneumatiques mixtes mais de Michelin Pilot Road bien adaptés à l’asphalte, et qui fournissent un dynamisme et une sécurité, aussi bien sur asphalte mouillé que sur asphalte sec, qu’on ne retrouve pas sur les autres trail. Il n’y a pas de grande différence d’agilité entre la version Tourer avec mallettes et la version standard, lorsque celles-ci sont vides. Les suspensions sont confortables, elles sont caractéristiques d’une trail, sans tomber dans la mollesse.

L’arrière, avec l’amortisseur disposé de façon conventionnelle sur le côté droit et à côté du moteur, n’utilise pas de biellettes de progressivité, mais a un parcours large qui permet de bien absorber les chocs et les irrégularités. En conduite à deux, il est conseillé de les durcir un peu, surtout si les mallettes sont chargées.