KYMCO MyRoad 700i : le rêve de Taiwan enfin réalité

KYMCO MyRoad 700i : le rêve de Taiwan enfin réalité

pub-haut

Enfin, car ça fait plusieurs années que nous attendons que Kymco importe ce maxiscooter en France. Rêve, car il représente le maximum technologique qu’est capable de nous offrir la dynamique marque taïwanaise. C’est le KYMCO du XXIème siècle… électronique, luxe et grandes performances…

pub-haut

kymco-myroad-700i-le-reve-de-taiwan-enfin-realite-_hd_27229

Le Kymco MyRoad 700i n’a rien à voir avec la précédente gamme KYMCO, excepté les ancrages de la fourche, qui sont ceux de l’Xciting 500R.

Ce projet est donc parti de zéro, mais la base technique et les solutions utilisées sont assez conventionnelles. Les ingénieurs n’ont pas cherché une architecture avant-gardiste ni révolutionnaire ; ils ont primé la fiabilité du moteur bicylindre de 699,5 cc, à la puissance déclarée de 60 CV.

kymco-myroad-700i-le-reve-de-taiwan-enfin-realite-_fi_27230

Le châssis est un double berceau en acier classique, avec un triangle de renforcement imposant qui fait que le MyRoad 700i présente un grand tunnel central. Le châssis a été sur dimensionné pour renforcer la robustesse, il manque donc un peu de raffinement sur certains points, comparé au T-Max ou au Silver Wing. Ce n’est pas une critique : KYMCO a privilégié la robustesse, ce qui est tout à fait compréhensible lorsque l’on sait que le projet KYMCO n’est pas récent. Le premier prototype complet a été vu lors de l’EICMA de 2007. A cette époque, le concurrent direct du KYMCO était le Burgman 650, et non la nouvelle génération de super scooters sportifs.

Cela se note également au niveau esthétique : c’est un véhicule à la ligne classique, majestueux et de grandes dimensions. Son équipement est à la hauteur de son image : un ABS, un tableau de bord analogique/numérique très complet, un grand coffre sous la selle avec une capacité pour deux casques intégraux, une lumière de courtoisie, des prises de courant, un frein de stationnement, un anti-rebond mécanique et d’énormes boites à gants à l’avant.

kymco-myroad-700i-le-reve-de-taiwan-enfin-realite-_fi_27233

Un équipement intéressant, mais déjà vu sur des scooters de ce niveau. Où est la nouveauté ? Le MyRoad est le premier de sa catégorie à disposer d’une régulation électronique de la suspension. Le conducteur peut choisir l’un des trois réglages (mou, moyen et dur), via un bouton situé sur le guidon. La précharge est également réglable en cinq positions à l’arrière. Sur le train avant, on trouve une fourche conventionnelle de 41 mm avec ABS Bosch de dernière génération. La roue avant dispose d’une jante de 15’’ et d’un pneumatique de 120/70 et la roue arrière d’une jante de 14’’ et d’un pneumatique de 160 mm.

Avec un poids de 281 kg à sec, qui se transforme en 300 en marche, le MyRoad 700 est l’un des plus lourds de son segment… mais c’est également l’un des plus longs, avec une distance entre les axes de 1623 mm. Presque des dimensions de custom cruiser américaine !

kymco-myroad-700i-le-reve-de-taiwan-enfin-realite-_fi_27232

Le moteur est très noble, puissant mais agréable. C’est un moteur qui a besoin de monter en température et de rouler à chaud. Il se montre plus efficace et plus puissant à moyen régime qu’à bas régime, même si à bas régime il fonctionne de façon électrique et sans vides. Il offre son meilleur couple (62,7 Nm à 6000 tr/min) en moyen régime et il récupère très bien, sans effort apparent.

Lorsque l’on dépasse les 100 km/h, la transmission laisse libre cours au moteur (aux alentours de 5000 tours) et le bicylindre se montre brillant. Sa consommation est d’environ 15 km au litre. Avec le réservoir plein, il peut atteindre les 230 km, ce qui est relativement peu. Le confort et la position aérodynamique sont néanmoins excellents.

Le MyRoad 700i tient tête à ses concurrents du segment, grâce à son prix et à la suspension électronique. KYMCO sait qu’il n’est pas facile d’entrer sur le segment Premium, car le facteur image compte beaucoup. Mais son MyRoad ne manque pas de bons arguments. Ses finitions et son équipement sont très corrects, tout comme ses performances.