Kymco Quannon 125: Une sportive pour les débutants

Kymco Quannon 125: Une sportive pour les débutants

pub-haut

Kymco propose aux débutants une sportive facile et agréable, avec changement de vitesse, pour pouvoir s’initier au monde des deux roues ; la Quannon 125.

pub-haut

Avec le succès des 125 cc, il n’est pas étonnant que les marques misent fortement sur cette catégorie. Kymco compte une dizaine de modèles de cette cylindré. La Quannon est la représentante sportive de la famille.

Elle va permettre à ceux qui débutent dans le monde des deux roues d’expérimenter des sensations de vrai motos dès leur début. La Quannon est une moto idéale pour les novices. Grâce à sa taille et son poids elle est vraiment facile à manœuvrer. Malgré son esthétique de moto sportive, sa position de conduite est des plus commodes.

Son poids est de 141 kilos et on atteint le sol facilement avec les pieds. Elle est donc idéale pour des conducteurs de petite taille ou pour des femmes, et grâce à ses mesures contenues, les mouvements à l’arrêt ou dans le trafic urbain se font facilement.

Pour propulser cette R, Kymco a eu recours à une nouvelle version d’un moteur déjà utilisé sur le modèle Zing, avec quelques modifications pour le doter d’un meilleur rendement adapté à la ligne sportive de la Quannon. Monocylindre de 124,1 cc, 4T, 4 soupapes SOHC et un refroidissement aire huile, il apporte une puissance de 12,9 CV. On a équipé un nouvel échappement avec une disposition différente, la culasse a été redessinée et on a ajouté un nouvel allumage, ce qui augmente la puissance de presque 2 chevaux par rapport au modèle précédent.

La grande maniabilité et la stabilité du Quannon s’expliquent en grande partie par le cadre à double poutre d’acier, qui permet un compromis entre étroitesse et rigidité très intéressant pour une moto de ce type. Le monocylindrique facilite beaucoup l’optimisation de l’espace. Les suspensions sont assez souples, pour un plus grand confort. Néanmoins avec deux occupants elle a tendance à s’affaisser. La Quannon incorpore des freins de disque sur les deux trains, mordus par des étriers à deux pistons. Son efficacité est indiscutable, et l’ensemble freine de manière efficace. Avec un passager, il faudra anticiper le freinage, mais son répondant et son tact restent assez corrects.

Le niveau de confort est correct. Les semi-guidons sont élevés, les poignets ne souffrent pas comme sur d’autres motos plus sportives. La protection aérodynamique est suffisante pour sa vitesse de pointe, malgré un carénage vraiment petit. L’esthétique est agressive, avec un frontal affilé et attractif. Son double optique multiconvex, très efficace et attractif, lui apporte de la personnalité. Le tableau de bord, moderne, complet et facile à interpréter, est agréable sur une moto d’initiation comme celle-ci. Pour 2599 euros vous aurez une sportive pour s’initier au monde des deux roues avec un changement manuel, utilisable tous les jours grâce à son faible entretien. Maintenant vous n’avez plus d’excuses.

Eduard Fernández Photos: Santi Díaz Traduit et adapté par Pauline Balluais