Moto Guzzi 8V GT : de haut vol

Moto Guzzi 8V GT : de haut vol

pub-haut

La marque de l’aigle a toujours été liée sentimentalement aux longs voyages et au monde de l’aviation; la nouvelle Norge fait honneur à ces sentiments, puisque c’est le modèle de plus haut vol de la marque.

pub-haut

Confortable

Le carénage offre une bonne protection au niveau du casque où l’on ne ressent pas de turbulences. Elle est moins bonne, mais suffisante, sur les épaules. Son design avec le double phare est familier, mais cette version présente une nouveauté intéressante pour une utilisation touristique : elle est équipée d’un pare-brise contrôlé électroniquement. Pour cela, on a ajouté deux boutons différents situés de chaque côté du guidon. Plus loin, sur les poignées, on retrouve les boutons situés sur les supports des manettes. Il faut cependant lâcher la main du guidon pour pourvoir les actionner. Elle est donc moins pratique que d’autres motos avec les mêmes caractéristiques, comme la BMW RT, référence incontournable de cette catégorie. Soulignons un détail qui nous a plu : les déflecteurs que l’on a montés au niveau des pieds.

Le tact du moteur est agréable. Les vibrations, fréquentes avec ce type de propulseurs, sont notables, mais je pense qu’elles font partie du caractère de ces motos. Elles sont intrinsèques à un moteur en V de Moto Guzzi et si vous ne les supportez pas, c’est que la Norge n’est pas votre style de moto. Une japonaise vous conviendrait mieux…

Entre 4000 et 5000 rpm, il y a une légère baisse de rendement à peine perceptible, mais en règles générales le moteur est brillant et bien adapté à ce style de moto. A partir de 7000 rpm, les vibrations augmentent de façon considérable, mais le moteur pousse avec décision. Il est assez excitant, même si ce n’est pas un sportif…

Nous avons apprécié la possibilité de réglage des suspensions en fonction du poids du chargement et de la présence d’un passager ou non, ce qui est un point important sur ce type de motos. La régulation de la précharge de l’amortisseur arrière se fait derrière un bouchon situé sur le côté gauche. Le passager bénéficie de deux grandes poignées.

En règles générales, la Norge est une bonne moto grand tourisme sur laquelle on ne fatigue pas sur les longues distances et qui permet de voyager confortablement que ce soit en solitaire ou avec un passager. Elle bénéficie du caractère spécial de ces motos équipée d’un moteur de cette configuration, combiné à une partie cycle efficace et un équipement assez complet.

Ses principaux arguments sont sa position de conduite confortable sur les longues distances, et étant donné son concept de GT, son bon comportement sur routes sinueuses.

Divertissante

Les motos Guzzi ont une personnalité marquée, et même si la marque compte des modèles à l’allure Sport, elle n’entre pas dans la guerre des sportives.

Cette Norge ne peut pas être qualifiée de Sport, mais malgré son concept, c’est une bonne moto sur routes sinueuses. Elle n’est pas très volumineuse, les mallettes ne dépassent pas trop de l’ensemble et la position de conduite est excellente, car les pieds ne sont pas trop avancés. Les jambes sont dans une position naturelle et les pédales se trouvent à une hauteur raisonnable. Cependant, si vous mesurez près d’1,80 m, votre genou gauche touchera parfois le cylindre, surtout dans les freinages.

Le tact du moteur est agréable et élastique et le changement est précis, bien qu’un peu bruyant. L’embrayage monodisque a un meilleur rendement que celui de la précédente version de la Norge. Je ne m’attendais pas à m’amuser autant dans les virages avec une moto de ces caractéristiques. Elle est plus maniable que ce qu’elle ne parait et la suspension avant transmet de plus une grande confiance. La suspension arrière est un peu moins sensible, mais dans l’ensemble la Norge a une bonne partie cycle qui permet de se divertir sur les routes sinueuses avec une position de conduite très confortable.

Le freinage est suffisant aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, et il faut souligner que l’ABS déconnectable est offert en série, détail non négligeable surtout pour une GT. Il est étonnant de constater que les Motos Guzzi ne sont plus équipées de freinage combiné, système qui était équipé en série sur presque toutes les motos de la gamme durant… 15 ans !

Avec son moteur élastique, malgré un changement de vitesse lent, sa partie cycle efficace et son grand niveau de confort sur les longues distances, la Norge est une bonne alternative à la personnalité très marquée.

Il lui manque quelques petits détails, comme la boite à gants. Elle est cependant équipée de l’ABS en série, d’un écran avec régulation électrique et de poignées chauffantes, et est accessible pour moins de 16 000 euros.