PIAGGIO X7 EVO 300 I.E.: Petits changements, grandes différences

PIAGGIO X7 EVO 300 I.E.: Petits changements, grandes différences

pub-haut

Le nouveau Piaggio X7 Evo 300 i.e. n’a pas subi de grands changements par rapport à son prédécesseur, mais il est surprenant de voir comment 34 cm³ en plus peuvent changer le caractère du scooter italien…

pub-haut

Petit à petit, le groupe Piaggio remplace les 250 de l’ensemble de ses marques par des 300, cylindrée de plus en plus étendue depuis que Honda a lancé sur le marché le SH 300i.

Par rapport à la version précédente, nous notons très peu de changements. De l’extérieur, nous remarquons les nouvelles couleurs, quelques pièces peintes en noir mate, les phares légèrement bleus et le garde-boue avant qui est désormais plus proche de la roue pour offrir une meilleure stabilité. En ce qui concerne l’équipement, le X7 Evo 300i ne dispose pas de béquille latérale (déjà réclamée sur les versions précédentes), ni de frein de stationnement, nécessaire sur un scooter de cette taille et poids. Malgré cela, le plus grand des X7 est bien équipé avec un coffre pouvant contenir un casque intégral et un casque jet et une instrumentation totalement analogique.

La facette Grand Tourisme est très accentuée sur le X7 Evo. En effet, le scooter est confortable, la protection aérodynamique très efficace, la stabilité et la sécurité remarquables. Malgré les 790 mm de hauteur, il nous sera facile de poser les pieds au sol grâce à la très bonne ergonomie du X7 Evo. De plus, le plancher nous laisse l’espace nécessaire pour pouvoir étendre les jambes

Au niveau des suspensions nous trouvons une fourche téléhydraulique formée par des tubes de 35 mm de diamètre à l’avant et deux amortisseurs de 90 mm à l’arrière. Le système de freinage est composé de deux disques sur chaque axe de 260 et 240 mm avec des étriers 2 pistons. Les pneus et les jantes de 120/70 x 14 pouces à l’avant et 140/60 x 13 à l’arrière sont les mêmes que la version précédente. Au niveau mécanique, le monocylindre Quasar 4 temps LC SOHC, 4 soupapes, a désormais une cylindrée exacte de 278,3 cm³. La puissance n’a pas beaucoup changé (22 ch à 7500 tr/min) mais la réponse et le fonctionnement sont différents. En effet, le X7 Evo délivre sa puissance de manière plus linéaire et progressive ce qui s’apprécie surtout lors des accélérations et des reprises. La réponse est plus immédiate, la finesse de fonctionnement et la consommation moyenne (de seulement 3,8 litres/100 km) ont été maintenus.

En ville, malgré son poids et sa taille, le X7 Evo 300 i.e. se faufile aisément grâce à la bonne réponse de son moteur et un train avant léger qui facilite les mouvements. Sur route et autoroute sa vitesse maximum dépasse les 120 km/h. Grâce à sa capacité de reprise il nous permettra de réaliser les dépassements rapidement. L’ensemble de suspensions agit de manière progressive et efficace ; la hauteur considérable des roues et la rigidité du châssis nous garantissent un comportement noble, facile et prévisible.

J. Hernández PHOTOS: SANTI Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne