TGB X-Motion 125 EFI: Un bond qualitatif

TGB X-Motion 125 EFI: Un bond qualitatif


En à peine un an, TGB a lancé sur le marché le nouveau X-Motion 125 EFI. Un modèle qui, par sa qualité et son design, représente un important bond qualitatif pour la marque d’origine taiwanaise.


tgb-xmotion-125-efi-salto-cualitativo_hd_34549

Nous avons pu voir le premier prototype du TGB X-Motion à la dernière édition du Salon des Deux Roues à Paris, en septembre 2007. Le modèle exposé était un authentique modèle d’essai, avec des détails étonnants tel que son frein avant, peu habituel, et formé par un système d’amortissement/direction alternatif qui présentait déjà peu de possibilités de passer à la production en série, à cause de son coût de construction. La version que nous avons pu acquérir a été simplifiée avec des éléments plus conventionnels, et sans les étranges et douteuses inventions de la marque. En comparaison avec ses précédents modèles, TGB a fait un bond qualitatif très important, en offrant au public un méga scooter d’une qualité similaire à celle des modèles des autres marques taiwanaises comme Kymco ou Sym.

tgb-xmotion-125-efi-salto-cualitativo_fi_34550

L’X-Motion est actuellement le scooter le plus important de Taiwan Golden Bee. Disponible en cylindrés de 125 et 250 cc, il est devenu le modèle phare de la marque pour de nombreuses raisons. Esthétiquement, il n’a rien à voir avec les autres scooters de la marque. Même s’il n’a pas renoncé au caractéristique style oriental des scooters taiwanais, son design est également pensé pour plaire aux utilisateurs européens. Il est certain qu’il ressemble beaucoup à ses rivaux comme le Yamaha Xmax ou le Piaggio X7 125, mais sans pour autant être une pale copie. Il comprend quelques détails très personnels et même de grande qualité, comme le phare arrière, qui souligne les clignotants, ou le surprenant échappement à deux sorties. C’est un scooter de bonnes dimensions, avec une excellente habileté et une position de conduite vraiment confortable.

Grâce à son carénage, son pare-brise et son frontal, il offre une bonne protection aérodynamique ce qui en fait une bonne alternative pour d’occasionnels déplacements inter-urbains. Avec un passager, nous ne souffrons pas de problème d’espace, puisque la selle est large et le passager profite de repose-pieds, dépliables automatiquement et bien placés, et de grandes poignées de bonne ergonomie. Le TGB a également été doté d’un équipement en série compétitif qui apportera à ses propriétaires une longue liste d’accessoires, d’une grande utilité au quotidien. Parmi les plus remarquables, nous citerons son espace sous la selle avec une capacité pour deux casques (un intégral et un jet), et une boite à gants à serrure sur le frontal. Pour notre confort, le stationnement est facilité par une béquille centrale (assez facile à placer) et une seconde béquille latérale à déconnecteur d’allumage. Et pour stationner avec encore plus de sécurité sur terrains pentus ou instables, on a ajouté un simple mais pratique frein de parking qui bloque la came du frein droit. Pour terminer, il ne faut pas oublier le panel de commandes, qui donne presque toute l’information à travers d’un écran à cristaux liquides. Il est complété par des indicateurs comme un compte-tours analogique, qui lui fournit une touche très sportive.

tgb-xmotion-125-efi-salto-cualitativo_fi_34551

Dans les virages, il s’est très bien comporté. Il se montre un peu lent dans l’entrée des virages et dans les changements de direction, mais rien d’inhabituel pour un scooter de plus de 160 kg. En pleine courbe, nous ne notons pas de mouvements étranges, les suspensions remplissent bien leur rôle et soutiennent le X-Motion sans problèmes. En général, nous pouvons donner une bonne note aux composants qui forment sa partie cycle. Comme nous l’avons déjà dit, les suspensions (une fourche conventionnelle et deux amortisseurs avec réservoir séparé, réglable en précharge de ressort à l’arrière) offrent un comportement très correct, qui manqueront seulement d’efficacité face à des obstacles comme des fossés très prononcés ou des ornières profondes. Pour freiner, le X-Motion utilise d’un disque de 260 mm à l’avant et un autre de 220 mm à l’arrière. Les deux bénéficient d’une bonne puissance, puisqu’ils ont le potentiel nécessaire pour stopper le scooter sur quelques mètres. Le tact sur les cames est correct, surtout sur les premiers instants. Si nous actionnons avec force la manette gauche, nous remarquons comme l’étrier à double pistons parallèles apporte un mordant considérable pour un scooter de ce type.

Le frein arrière est lui aussi très puissant, et comme nous avons pu le constater, il a un rôle très important dans la réduction de la distance de freinage, surtout lorsque nous avons un passager. Il s’avère parfait pour contrôler le scooter à faible vitesse; il nous aide à manœuvrer avec moins d’effort et sur route il sert à se diriger dans les virages.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais