Triumph Trophy : voyage en taxi anglais…

Triumph Trophy : voyage en taxi anglais…

pub-haut

Les taxis anglais sont une référence en matière de confort et d’élégance. Travaillés jusqu’au moindre détail pour assurer au passager le confort maximal et la rapidité de déplacements, toujours avec une touche « british ».

pub-haut

triumph-trophy-voyage-en-taxi-anglais-triumph-trop_hd_27240

Je dois avouer que les GT n’ont jamais été mes motos préférées. Je les ai toujours trouvées lourdes, hautes et peu maniables. J’ai toujours préféré les options plus fonctionnelles pour voyager, même si elles bénéficient de moins de confort et d’équipement. Cependant, la Trophy m’a beaucoup plu et lorsque je l’ai garée sur le parking de « Old Sant Andrew »,  je me suis dit que si un jour j’achetais une GT, cette anglaise serait la première sur la liste.

Elle est beaucoup plus basse et maniable que ce que j’avais imaginé. Hinckley a bien fait son travail et a réussi à offrir une véritable alternative aux références bavaroises et japonaises. Les grandes voyageuses devront désormais faire face à la Trophy.

triumph-trophy-voyage-en-taxi-anglais-triumph-trop_fi_27239-1

Cette moto de 301 kilos en marche, capable de plaire également aux non adeptes des GT, a un secret. Ce secret s’appelle l’électronique. La nouvelle Trophy possède absolument tout les gadgets électroniques qui existent sur le marché pour les motos de cette catégorie, et qui assurent la sécurité et le confort du conducteur : freins CBS/ABS, contrôle de traction, amortisseur intelligent  à trois programmes, commandes « ride by wire », contrôle de vitesse de croisière, contrôle de pression des pneumatiques, poignées et selles chauffantes, pare-brises réglable électroniquement avec mémoire de position, système audio réglable en fonction de la vitesse avec MP3/bluetooth/intercom, nombreuses prises de courant, entrées USB, tableau de bord multi fonction avec ordinateur de bord…

Tout sur la Trophy a été conçu dans un seul but : transformer un long voyage en moto en une expérience agréable, quelles que soient la distance et les conditions météorologiques.

triumph-trophy-voyage-en-taxi-anglais-triumph-trop_fi_27241

Triumph est resté fidèle à sa philosophie en basant sa Grand Tourisme sur une architecture à tricylindrique, caractéristique de la marque. Il s’agit d’un moteur de 1215 cc (adapté à l’utilisation routière), d’une puissance déclarée de 134 CV à 9000 tr/min, avec un couple de 120 Nm à 6450. L’entretien se fait tous les 16 000 kilomètres pour les petits réglages et tous les 32 000 km pour les révisions plus importantes. La consommation est d’environ 5,2 litres. Ce tricylindre est complété par une nouvelle boite de changement  avec une sixième vitesse « overdrive », capable de maintenir la moto à une vitesse de 120 km/h en dessus de 4200 tours.

Concernant la partie cycle, les ingénieurs d’Hinckley ont conçu une moto très basse (la hauteur de la selle est ajustable de 800 à 820 mm ou de 760 à 780 mm en option) et très légère pour ce type de moto, grâce à un cadre très étroit dans sa partie centrale et qui pèse seulement 11,3 kg. C’est le cadre le plus léger de sa catégorie.

triumph-trophy-voyage-en-taxi-anglais-triumph-trop_fi_27242

Trois réglages sont disponibles sur la moto : « Sport », « Normal » et « Confort ». Il est également possible de régler les charges : « Seul », « Seul avec bagages » et « Deux personnes ». Le système peut être actionné lorsque la moto est en marche.

Le réglage « Sport » est un peu dur et pénalise un peu le confort, alors que le réglage « Confort » est plus souple et rend la Triumph plus conventionnelle. Le réglage « Normal », en revanche, présente un bon compromis entre confort et capacité dynamique. Grâce à son excellente répartition des poids, la moto roule comme sur des rails.

Le freinage m’a semblé excellent grâce à la confiance apportée par le CBS et l’ABS, même sur asphalte humide. Les freins sont très dosables, mais ils manquent de mordant… La protection aérodynamique est idéale : avec le pare brise dans sa position la plus haute, j’ai pu faire presque tout le trajet avec la visière du casque intégral ouvert !