Vespa GTS 125: La tentation à portée de main

Vespa GTS 125: La tentation à portée de main

pub-haut

Piaggio lance une version 125 pour tous les amoureux du design et de la finesse de l’irrésistible GTS 250 I.E.

pub-haut

Les personnes ne pouvant pas acquérir la GTS 250 I.E à cause du permis A peuvent désormais s’offrir cette merveilleuse version 125 au style incontournable. Il faudra cependant débourser près de 4000 euros, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Pour ne pas faire monter le prix encore plus, Piaggio se passe de l’injection des modèles de 4 litres et aussi du système ABS, cher et lourd. Mais en a-t-on vraiment besoin sur un scooter 125 ?

Le Vespa GTS 125 est un scooter très agréable à conduire : des dimensions GT, de l’espace pour le passager et un moteur fonctionnant avec une grande finesse. Nous ne retrouvons pas le Quasar à injection des versions 250 mais le Leader 4 temps SOHC 4 soupapes, à refroidissement liquide avec catalyseur Euro 3 et 14,3 ch de puissance. En ville, le Vespa est dans son élément. Ses petites roues de 12″ lui confèrent une agilité presque nerveuse, ce qui n’est pas un problème car le scooter est un des plus stables du marché. La partie cycle a été héritée de son grand frère, le GTS 250 ie : structure en acier, suspensions fermes mais pas dures et deux disques de frein efficaces de 220 mm (un sur chaque axe).

S’assoir sur le GTS 125 est quelque chose de délicieux, ne serait-ce que pour se poser sur une selle aussi belle. Elle est en imitation peau, beige clair, et paraît rester intacte au cours du temps. De plus, elle incorpore une housse qui permet de la protéger lorsque nous nous garons. Une fois bien assis sur la selle, le Vespa nous offre tout le confort que nous pouvions espérer (si vous mesurez plus de 1,60m, sinon vous serez sur la pointe des pieds) A l’arrêt il peut paraître un peu lourd avec ses 144 kg à sec, mais en route nous oublions bien vite les kilos puisqu’il répond de manière très agile à nos ordres. Le scooter est plutôt rapide sur route et atteint les 110/115 km/h. La position de conduite est agréable, la selle moelleuse, le passager bénéficie d’un dossier mais les repose-pieds inclinables sont un peu trop avancés.

Le Vespa GTS 125 a une capacité de charge considérable. Le porte-bagages est très pratique puisqu’il est possible de le replier lorsque nous ne l’utilisons pas. Le coffre sous la selle est cependant petit pour un casque intégral ; il permet seulement d’accueillir deux casques jet. Le GTS dispose aussi d’un crochet porte sac, d’une boîte à gants de bonne contenance et d’un dispositif anti-démarrage par clé codée…Des détails pratiques, témoins du soin des détails de Piaggio. Ce GTS n’est pas équipé de l’instrumentation complète avec display digital dont dispose ses grandes sœurs. Mais même ainsi il offre une information complète grâce aux 3 sphères analogiques : compteur de vitesse, jauge à carburant et température du moteur.Il compte aussi sur une montre digitale et un voyant d’huile. Pour couronner le tout, ce Vespa a aussi hérité du design rétro et postmoderne de ses prédécesseurs de 250 cm³.

Laura Bartolomé Photos: Xavier Pladellorens Traduit et adapté par Gaela Le Janne