Yamaha YP Majesty 400: Un coup de jeune 2009

Yamaha YP Majesty 400: Un coup de jeune 2009

pub-haut

Le Majesty 400 a voulu se faire beau pour l’été et se présente avec un nouveau design. Outre la révision esthétique, son moteur a aussi été modifié, ce qui est tout à son avantage.

pub-haut

En le regardant de loin, nous aurons l’impression qu’il s’agit du même Yamaha Majesty 400 que toujours. Cependant, en s’approchant un peu plus, nous nous rendrons compte que le modèle 2009 est sensiblement différent. Avec une apparence plus jeune et plus moderne, ce scooter est certes plus cher que la version 2008, mais est aussi meilleur au niveau esthétique et mécanique.

Les principaux changements de ce Megascooter sont esthétiques avec le double phare avant et les feux à diodes à l’arrière qui lui donne un air plus dynamique. L’instrumentation n’a pas changé avec un tableau de bord mixte analogique/digital. Cependant, des sorties d’air ont été ajoutées de chaque côté des cadrans afin de minimiser les turbulences qui arrivent au conducteur. De plus, toute l’aérodynamique du modèle a été optimisée grâce à des entrées d’air sur la partie frontale ainsi que le nouveau design de la carrosserie.

La partie mécanique a aussi été retouchée afin d’adoucir le fonctionnement du monocylindre de 395 cc et 34 ch. Ainsi la courroie de transmission du modèle 2008 a été remplacée par une autre de plus longue durée de vie afin de conserver l’embrayage dans de parfaites conditions le plus longtemps possible et d’adoucir le fonctionnement du moteur à basse vitesse. Et ce dernier fonctionne avec une finesse surprenante, sans émettre aucun type de vibration. Le moteur du Majesty 400 n’est pas aussi énergique que celui de son grand frère, le Tmax 500, mais il répond d’une manière plus qu’acceptable.

Lors des premiers mètres parcourus entre les voitures en ville nous nous sommes rendu compte que le Majesty 400 est habile et efficace. La hauteur de la selle est correcte, les pieds arrivent facilement au sol et les manœuvres sont faciles à réaliser. Le système de frein est aussi adéquat. Le frein arrière manque un peu de mordant mais la puissance du frein avant est bonne et permet d’arrêter les 200 kg de ce scooter. Sur voie rapide, nous avons tout de suite senti les améliorations au niveau des entrées d’air. Avec un bon rythme de croisière, nous n’avons apprécié ni turbulences, ni pression sur le casque. Mise à part la parfaite aérodynamique, le Majesty 400 est un scooter très confortable, avec une selle de bonnes dimensions aussi bien pour le conducteur que le passager. Les suspensions absorbent plutôt bien les irrégularités de la route mais sont un peu trop molles, surtout lors des freinages, où elles n’égalent pas celles de scooters au caractère plus sportif. Par exemple, sa partie cycle ne vaut pas celle du Yamaha Tmax 500. Quoi qu’il en soit, si nous ne sommes pas trop exigeant, le Yamaha Majesty 400 se comporte convenablement et rend tous nos trajets agréables.

Juanan Martín Photos: Yamaha Traduit et adapté par Gaela Le Janne