Gas Gas EC 515 FSR: Rien ne l’arrête

Gas Gas EC 515 FSR: Rien ne l’arrête

  • Gas Gas
  • EC 515 FSR
  • Essais
pub-haut

Le moteur se caractérise par une courbe de puissance très plane, qui offre plus de 45 CV de puissance dans la grande partie de sa bande exploitable. La première chose à analyser est la manœuvre de démarrage. Pour démarrer correctement, il est nécessaire de faire attention à la position de l’interrupteur de contact. Il faut déconnecter l’interrupteur à chaque fois que nous arrêtons le moteur, sinon la batterie continue à alimenter le système d’injection, et lorsque nous en avons besoin pour démarrer le moteur, la batterie n’est pas suffisamment chargée. Si on fait bien attention à ce détail, fréquent sur les motos alimentées par injection, le démarrage fonctionne à la perfection, même à froid. Le nouveau système d’allumage Kokusan nous permet aussi de démarrer le moteur à la pédale si la batterie n’est pas chargée -manœuvre compliquée à cause de la hauteur de la pédale, de l’énorme déplacement du piston, et qui requiert beaucoup de force sur la pédale de démarrage. L’amplitude de la courbe de puissance est sans doute le meilleur atout du moteur de la 515. Nous avons comparé sa courbe avec celles de ses concurrentes de la même cylindrée, et le répondant à bas et moyen régime du moteur de l’espagnole est très similaire à celui de ses rivales. Son moteur se démarque par sa grande capacité d’étirement, qui lui permet de dépasser les 10 000 tr/min, alors que chez ses rivales la chute de puissance se produit entre 8 000 et 9 000 tr/min. Sa puissance maximale de 51,71 CV à la roue démontre un moteur vraiment compétitif. Une fois en piste, le moteur Gas Gas est impressionnant. Il surprend par son excellente remise de puissance. C’est un moteur aux réactions très directement liées aux mouvements de l’accélérateur, il fournit donc un répondant presque instantané, moins appréciable au moment de couper les gaz car la moto freine trop. Ce qui nous a plu, c’est la polyvalence de son moteur. On peut changer de vitesse rapidement et profiter de sa poussée sans perdre de temps. C’est un authentique moteur de 500, avec ses avantages (son énorme puissance), et ses inconvénients: tirer parti du moteur n’est pas toujours facile dans les spéciales.

pub-haut

En montagne, le moteur Gas Gas est dans son élément, surtout sur les pistes et les chemins, dans lesquels on peut la piloter à un rythme élevé avec des vitesses longues, et profiter de son énorme puissance à bas et moyens régimes. Le bon fonctionnement de l’injection permet d’ouvrir les gaz d’un coup même si le moteur est en bas régimes, il récupère toujours à la perfection.

1377-A