Harley Davidson Rocker C: Pour les gros durs

Harley Davidson Rocker C: Pour les gros durs

  • Harley Davidson
  • Softail Rocker C
  • Essai
pub-haut

La Rocker est dotée d’inventions intéressantes comme le tout nouveau train arrière, le Rockertail. La suspension, type Cantilever est dissimulée et le garde-boue, fixé au bras-oscillant suit les mouvements de la roue. De plus, la Rocker C possède un Trick-Seat qui n’est autre qu’une place pour le passager repliée sous la selle du conducteur. Ainsi, la position du conducteur sera plus élevé que sur le modèle standard (+19 mm), mais ses pieds toucheront toujours bien le sol à l’arrêt…telle une bonne custom ! Les jantes ont un aspect très sportif et on trouve à l’arrière un pneu de 240/40 x 18″ qui, avec la fourche démesurée, lui donne un aspect encore plus chopper.

pub-haut

Le moteur de cette custom radicale est un Twin Cam 96B, de 1594 cc, qui compte sur un double axe d’équilibrage ce qui a considérablement réduit les vibrations. Le fonctionnement est doux et il délivre presque 12 kgm de couple moteur à seulement 3200 tr/min. Le poids excède largement les 300 kg, donc avis aux gros durs ou les femmes baraquées !

La Rocker suscite l’admiration. Si vous la garez dans un lieu, plus d’un s’arrêterons pour la contempler, si vous êtes arrêté à un feu, les autres motards vous questionneront ou vous feront un commentaire sur son aspect spectaculaire. Je me souviens qu’en circulant dans le centre de Paris un autre motard qui allait me dépasser a freiné sec lorsqu’il à vu la Harley afin de pouvoir l’admirer et me lâcher un « ouah quelle moto ! » avant de disparaître. On se sent ainsi en possession d’une machine très spéciale, lourde, qui pèse et heureusement que les pieds touchent bien le sol et que le guidon est grand. Dans les manœuvres à l’arrêt ou à basse vitesse il faut beaucoup de force pour maintenir une direction droite et ce ne sont pas les pieds, très avancés, qui nous aideront. Mais rien de tout cela ne sera un obstacle pour ceux qui ont déjà décidé que cette moto sera celle de leurs rêves.

Afin d’apprécier le comportement de la Rocker en virage j’ai décidé de m’aventurer sur une route un peu sinueuse, mais étant la partie cycle imposante, j’imagine que se ne sera pas son point fort. A vitesse moyenne il n’y a pas de problème. Vous devez vous adapter à ses géométries, mesures et poids mais vous vous faites vite une idée de ses limites. L’énorme roue arrière démontre à la plus petite roue avant que c’est elle qui commande et avec la fourche démesurée, elle pousse vite vers l’extérieur. Mais avec un peu de pratique vous apprendrez à anticiper l’entrée en virage et à incliner la moto grâce au grand guidon, même si très vite les repose-pieds toucheront le sol. Les freins sont vraiment justes si vous augmentez un peu le rythme, mais en principe, on aura une conduite raisonnable sur la Rocker C. La stabilité en ligne droit est impeccable. Cette Harley a été crée pour que vous soyez le plus admiré du bar, de vos sorties motos entre amis, pour être le plus dur du quartier ; ou alors pour parcourir la route 66 de l’est au sud des Etats-Unis, sourire aux lèvres car la position de conduite est toujours agréable et le grand bicylindre pousse avec beaucoup de couple et peu de vibrations. Si vous avez lu l’essai jusque là, vous savez maintenant quel type de moto est cette impressionnante et magnifique Rocker C. C’était peu être même déjà l’élue de votre cœur avant de lire cet article ? Mais rappelez-vous, vous devez être un homme (ou une femme) très très dur…

Jordi Aymamí Photos: Xavier Pladellorens y Santi Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne

 

400-A