HM CRE F 125 X: Plan B

HM CRE F 125 X: Plan B

pub-haut

Les potentiels endureros, freinés par le fait de ne pas avoir le permis moto, ont désormais des options comme la HM 125 que nous vous présentons aujourd’hui, et qui par sa cylindré, peut être conduite avec le permis voiture. HM est distributeur en Italie de la gamme d’off-road de Honda, mais c’est aussi un fabricant de motos, qui compte une large gamme de motos d’enduro et de supermotard dans son catalogue. Sa dernière création, la CRE F 125 X sert à compléter l’offre de la marque et à couvrir l’une des rares cylindrés non disponibles jusqu’à maintenant. Comme tous les produits HM, la CRE F 125 X se caractérise par son haut niveau d’équipement, qui la différencie de ses concurrentes.

pub-haut

Le moteur est un monocylindrique 4T refroidi par liquide, d’origine Minarelli. Il est équipé d’une culasse à double arbre à cames et 4 soupapes. L’alimentation est prise en charge par un carburateur Keihin de 30 mm de diamètre de diffuseur. La boite de changement est à six vitesses, et l’embrayage est un multi disque en bain d’huile actionné par câble. Sur la partie cycle, on remarque par ses finitions le cadre à double poutre en aluminium. La fourche inversée est une Marzocchi avec des barres de 40 mm de diamètre, qui dispose d’une régulation de l’hydraulique en extension. L’amortisseur arrière est un Ollé réglable en précharge de ressort, et aussi en hydraulique d’extension. Les freins sont de la marque espagnole AJP, avec un disque avant de 240 mm et un disque arrière de 220 mm. Il faut signaler l’utilisation des excellents Michelin Enduro Competition, qui nous donnent une idée de l’orientation de cette petite 125. Le poste de commandes comprend un tableau de bord digital complet, et une unique manette qui intègre la majorité des boutons. Son esthétique radicale est identique à celle des enduro de la marque, à tel point qu’il est difficile de deviner sa cylindrée.

Le démarrage électrique facilite énormément la mise en route du propulseur. A froid, il est nécessaire d’utiliser le starter situé sur la manette d’embrayage. Une fois le moteur allumé, le faible niveau de bruit émis par le silencieux est stupéfiant. Une motorisation aussi silencieuse est une invitation à se perdre en montagne. La souplesse de fonctionnement est la principale caractéristique du petit 4T. C’est un bloc qui fournit 11,89 cv de puissance maximale à la roue sur le banc d’essai. La puissance arrive de façon posée, ce qui rend son pilotage très facile. Il bénéficie également d’une capacité d’étirement remarquable. Il est possible de maintenir un bon rythme sur les chemins, grâce au bon échelonnement du changement de vitesses, qui nous semble crucial sur une mécanique de cette cylindré. Sur pistes, le rythme est considérable, il atteint sans problème les 90 km/h. Nous nous sommes engagés sur un trial, et même si la puissance est un peu juste, la première vitesse très courte nous permet de dépasser des cotes assez élevées. Il n’existe pas de différences notables entre les moteurs de cette cylindré, qui sont logiquement conditionnés par la limitation à 15 CV, mais nous avons trouvé celui de cette HM remarquable, en grande partie grâce à sa douceur de fonctionnement et aussi à sa capacité de sur-régime.

Une fois le comportement de la partie cycle analysé, il faut souligner l’excellente position de conduite. Le guidon est très pratique, et le réservoir de carburant, très étroit, rend la moto très petite et maniable. Les commandes sont bien positionnées, avec un petit bémol pour la pédale de frein, dont l’actionnement est un peu gêné par la grosseur du bouchon d’embrayage. En marche, la sensation de légèreté se confirme sur le châssis, qui bénéficie de plus d’une excellente entrée dans les virages et d’une bonne stabilité. Les réglages de suspensions sont très pratiques, mais un peu mous, surtout celui de l’amortisseur arrière. Pour cette raison, la moto semble un peu haute sur son train avant, mais si on augmente la précharge de ressort cette impression disparaît. Le niveau de fonctionnement est assez élevé, et à aucun moment nous avons eu la sensation de perdre le contrôle de la moto en passant sur des zones accidentées. C’est sans doute les suspensions avec le meilleur rendement que nous ayons jamais testées sur des motos de ces caractéristiques. Le niveau des freins est en accord avec les performances de l’ensemble, même si sur les pistes plus rapides, ils manquent un peu de puissance sur l’avant. Le prix de 4 999 euros vous semblera peut être élevé pour une moto de 125 4T, mais cela s’explique par le bon fonctionnement et le niveau d’équipement de la petite HM.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais