Hyosung Aquila GV 650: Version spéciale

Hyosung Aquila GV 650: Version spéciale

pub-haut

Cette année, pour commémorer le trentième anniversaire de la marque, on a préparé une version spéciale de la custom la plus emblématique, la Aquila GV 650, qui hérite directement du moteur de la famille Comet 650, modifié pour gagner en bas régime. La position est typiquement chopper, et le nouveau décor en noir mat lui donne une touche d’élégance. C’est sur route que l’on profite le mieux de cette moto. Nous pourrons circuler à un rythme enjoué ou simplement en regardant le paysage. Le moteur autorise n’importe quel rythme… sans grandes inclinaisons. En ville le moteur fonctionne bien et le poids n’est pas exagéré. Mais son volume conditionne un peu son utilisation, et sa position de conduite est un peu inconfortable en ville. Depuis sa création en 1978, la marque coréenne s’est spécialisée dans les moteurs. Avec une grande équipe de R&D, elle a proposé des moteurs de tous types à un grand nombre de fabricants.Elle a continué son expansion en dessinant et fabriquant des cadres, et pour finir, en élaborant une large gamme de motos, qui actuellement comprend des cyclomoteurs jusqu’à des motos sportives de 650 cc. Cette année, pour commémorer le trentième anniversaire de la marque, on a préparé une version spéciale de sa custom la plus emblématique, la Aquila GV 650.

pub-haut

D’un noir soutenu, très bien assorti avec le grenat du carde multitubulaire et les jantes en alliage à trois barres, cette Aquila 30ème anniversaire offre une image très élégante. La couleur noir mat du phare, de la fourche, des platines, et du silencieux, avec le logo de l’anniversaire sur le réservoir, et une selle spéciale ornée d’un liseré rouge, lui apportent une touche de sophistication. Les enjoliveurs chromés, le tableau de bord, et les clignotants de la version standard ont aussi été remplacés par des versions en noir mat, qui apporte de la présence et du style à sa silhouette. Le guidon haut a aussi changé de couleur, mais pas de forme, et oblige toujours à adopter une vraie position de custom. Les bras élevés, avec les jambes étirées, une position typiquement chopper, qui fait de la Aquila une moto particulière. Tout le poids retombe sur le dos, et ceci peut résulter inconfortable après deux heures de conduite -comme sur toutes les customs. Les pédales, qui sont assez basses, ne permettent pas de s’allonger sans toucher l’asphalte. Il ne faut pas oublier que malgré son puissant moteur, il s’agit bien d’une custom.

Cette Aquila a hérité du moteur de la fameuse famille Comet 650, avec des adaptations sur le propulseur pour gagner en bas régime. Le bicylindre en V à 90° de 647 cc LC à injection électronique offre 69 CV, plus que suffisant pour une moto de cette catégorie. Elle accélère avec force dès peu de tours, ce qui permet d’ouvrir la poignée d’accélération et d’avoir une large bande de puissance disponible. La boite de changement est à cinq vitesses, avec une cinquième assez longue pour rouler à bas régimes, ce qui nous servira pour exploiter sa facette plus touristique. La partie cycle est au dessus de la normale pour une moto de cette catégorie. La fourche est inversée et permet des régulations des hydrauliques, mais son lancement de pas moins de 35° maquille un peu son efficacité. Malgré cela, le train avant se comporte docilement, à partir du moment ou nous n’avons pas une conduite trop agressive – nous rappelons que c’est une custom. Les deux amortisseurs arrières -également noirs- peuvent être réglés en pré charge, ce qui rendra les choses plus faciles pour adapter la GV à notre poids. Sur la partie arrière on trouve aussi un autre détail remarquable, la courroie de transmission. Silencieuse et sans entretien, c’est une solution idéale pour une moto comme la Aquila. Un point un peu juste pour une moto de ce type: le tableau de bord digital, qui est un peu démodé. L’information qu’il offre est juste et suffisante, mais ce serait un point à revoir pour une future version du modèle. Malgré tout cela, il comprend le niveau de carburant, la température du refroidissement, un odomètre total et partiel, un compteur de vitesse, une horloge et l’habituelle collection de voyants lumineux. Il n’y a pas de compte-tour. La Aquila 650 30ème anniversaire est une moto surprenante, adaptée à ceux qui ne désirent pas débourser trop d’argent dans une custom, ou à ceux qui souhaitent s’initier à la catégorie avec un modèle spécial.

Edu Fernández Photos: Juan Pablo Acevedo y Santi Díaz Traduit et adapté par Pauline Balluais