Kawasaki VN900 Custom: Style Chopper

Kawasaki VN900 Custom: Style Chopper

  • Kawasaki
  • VN900 CUSTOM
  • Essais
pub-haut

Kawasaki a lancé un nouveau custom doté d’une roue avant spectaculaire de 21 pouces en alliage. Une moto qui satisfera les amoureux des styles rebelles. En reprenant la base de la VN 900 Classic, Kawasaki a donné vie à un custom à l’état pur, une chopper dans les règles de l’art. Une des nouveautés, qui saute tout de suite aux yeux, est la roue avant réalisée en alliage aluminium. Les finitions sont vraiment belles avec l’aluminium poli dans les tons mat et brillant, et les bâtons dédoublés des jantes donnent à la moto une esthétique sans égale. Mais le point fort de cette roue aux grandes dimensions est sans aucun doute l’agilité qu’elle confère à cette moto de 280 kg. Son comportement, aussi bien à haute ou à basse vitesse est plus que correct, même en ville où la moto se défend avec une agilité étonnante. La jante arrière, pleine, a aussi été soignée au niveau esthétique et les 15 pouces de diamètre sont suffisants puisque le pneu arrière (180/70) offre un bon aplomb et des dimensions en accord avec l’esthétique chopper. Sur le train arrière, nous trouvons aussi un autre détail comportant de nombreux atouts: la transmission par courroie crantée. Ce système est propre, silencieux, esthétique et surtout ne demande aucun entretien. A la différence d’autres choppers plus classiques, la VN 900 Custom est équipée d’un mono amortisseur arrière comprenant le système Uni-Trak de biellettes progressives qui absorbe à merveille les irrégularités du train arrière. Les freins sont aussi à la hauteur avec un disque avant de 300 mm et un disque arrière de 270 mm, mordus par des étriers à double piston qui garantissent un arrêt efficace de la moto.

pub-haut

Cette chopper a été équipée d’un moteur V-Twin de 903 cc à refroidissement liquide et à distribution SOHC (simple arbre à came) et l’alimentation se fait par un système d’injection électronique à double papillon. La puissance délivrée par le moteur est de 54 ch, et les vibrations ne se sentent pratiquement pas. Les deux échappements chromés qui ressortent du côté droit laissent échapper un son plein de personnalité, mais modéré. Un bon compromis. La console d’instrumentation est montée sur le réservoir (de 20 litres) et est tout à fait correcte ; le compteur de vitesse et la jauge à essence se lisent d’un seul coup d’œil.

Le guidon en forme de T adopte clairement le style chopper et offre une position des bras un peu extrême mais pas inconfortable. La selle est grande pour le pilote et offre un bon appui pour le dos puisqu’elle est surélevée pour le passager. La distance de la selle au sol est plutôt basse, 685 mm, idéale pour les plus petits. Les étriers sont situés très en avant et les jambes sont ainsi très étirées. Mais Kawasaki a pensé à tout et a laissé une marge assez large pour pouvoir l’incliner en toute sécurité dans les virages sans que les repose-pieds ne touchent le sol. Que peut-on lui demander de plus ? Un prix accessible ? Et bien pour 8199 euros cette belle chopper, efficace et agréable, est à vous.

Eduard Fernández Photos: Xavier Pladellorens et Santi Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne

 

458-A