KTM 300 EXC ARO: Longue vie aux 2-temps !

KTM 300 EXC ARO: Longue vie aux 2-temps !

pub-haut

Samili Aro et sa KTM 300 EXC ont fait honneur aux motos de 2-temps dans la catégorie E3, ou les moteurs de 4-temps n’ont pas de limite de cylindrée. Cinq ans après le succès de Petri Pojhamo (125 cc) et Stefan Merriman (250 cc) avec leurs 2-temps au Mondial, Aro s’impose avec la nouvelle 300 de marque autrichienne.

pub-haut

En fait les modifications réalisées sur la KTM du pilote finlandais ne sont pas nombreuses. Le moteur est pratiquement de série et les principaux changements se trouvent dans la boîte de vitesse et l’allumage. Les trois premiers rapports du moteur de cross sont longs et la cinquième permet de soutenir un bon rythme en rallye et aussi sur les tronçons de route les plus rapides. L’allumage a deux courbes de puissance différentes ce qui permet d’adapter le comportement du propulseur aux différents types de circuits. Le matériau de la cloche d’embrayage Talon est plus résistant que l’original ce qui améliore le comportement de cet élément important. Quant au tube d’échappement, il est semblable à celui des 250 SX et incorpore un silencieux en titane Akrapovic, beaucoup plus volumineux que l’original. Avec ces éléments et les réglages effectués à l’intérieur du moteur, le propulseur est prêt à s’affronter aux plus grandes pointures. De plus, tous les composants, même l’échappement, sont disponibles sur le marché. La seule exception est l’allumage qui a été spécialement programmé pour satisfaire les pilotes. Le démarreur électrique a été supprimé ce qui permet de réduire le poids. Quelques changements ont été opérés sur la partie cycle. Les suspensions sont des WP, la fourche est équipée de barres de 52 mm et l’amortisseur arrière WP possède un ressort à spirale variable. Mais ces composants sont seulement disponibles pour les pilotes officiels de la marque. La moto compte sur des freins Brembo et les étriers et disques conservent leurs mesures originales. Les tiges de la fourche en aluminium sont oranges. On remarque aussi le réservoir blanc semblable à celui utilisé sur la version Six Days et le guidon Renthal Twin Wall 996.

KTM à remporté son pari sur les 2-temps : c’est avec la 300 que Samuli Aro a gagné le Mondial. Elle possède un magnifique couple moteur, avec de longs rapports et une puissance surprenante. Contrairement à de nombreuses 2-temps, on ne note pas cette surdose d’énergie lorsqu’on ouvre la poignée à gaz. Le principal atout de la 300 ? Sa réponse progressive depuis les bas régimes, qui permet de doser facilement la puissance. Le réglage de la valve d’échappement influe beaucoup dessus. Lorsqu’elle est très fermée, elle empêche le propulseur 2-temps de soumettre le maximum de sa puissance, ce qui facilite la conduite pour le pilote. Dans les changements de vitesse, la seconde est le rapport le plus utilisé, mais comme la première est beaucoup plus longue qu’une 300 de série, celle-ci s’utilise aussi dans les virages les plus fermés.

La position de conduite nous a parue excellente. Le guidon 996 de Renthal est très confortable. La selle est assez dure et cela permet de ne pas rester figé dans une position, ce qui facilite la liberté de mouvement. Le châssis est très maniable, comme sur la 300 de série, mais la fourche est très dure ce qui augmente la sensation de stabilité. La KTM 300 EXC est la seule championne qui n’utilise pas le système de biellettes et opte pour un mono amortisseur WP (dont le comportement est impeccable). Il faut aussi signaler que la nervosité des KTM disparait complètement grâce aux barres de 52 mm qui augmentent la rigidité du train avant mais aussi l’excellent équilibre entre les deux trains qui fait que les réactions de la KTM sont neutres et prévisibles. Les freins Brembo sont impressionnants. Leur tact et leur puissance de freinage augmentent de façon notable par rapport aux motos standards. Comme quoi il est possible d’obtenir une monture de haut niveau en partant d’une moto de série.

Texte et photos: Nicki Martínez Avec la collaboration de Xavi Galindo Traduit et adapté par Gaela Le Janne

 

231-A