Kymco Xciting 500R: R para todo

Kymco Xciting 500R: R para todo

pub-haut

On parle de plus en plus des vertus du maxi scooter. Celles de ce Kymco Xciting de 500 cc et 40 CV sont nombreuses. Nous avons tous désiré une fois avoir un véhicule avec lequel on peut se déplacer quotidiennement sur route ou en ville, facilement et habilement. Le marché du scooter a montré une augmentation incessante ces dernières années ; l’apparition de nouvelles marques et la consolidation d’autres ont provoqué le perfectionnement des marques qui jusqu’à aujourd’hui restaient modestes.

pub-haut

Avec l’Xciting il semble que Kymco ait misé sur le marché des maxi scooters de qualité, et avec la nouvelle version R la marque a opté de plus un look beaucoup plus sportif. La suspension avant compte une double tige, ce qui permet un meilleur tact et une plus grande rigidité du train avant. On remarque tout de suite les deux disques de freins lobulaires avant, avec les étriers peints en rouge. Le moteur est l’un de ses principaux arguments puisque Kymco a opté pour un moteur monocylindrique, à quatre soupapes, DOHC et injection électronique Keihin.

La transmission est la même que sur un scooter conventionnel, avec un variateur d’inertie, une courroie de transmission et un embrayage en centrifuge. Cela oblige à ajouter un grand carter, qui dépasse et est assez gênant dans les inclinaisons vers la gauche, un léger inconvénient pour les utilisateurs racing qui pourront parfois frôler le sol. Le tact de la transmission est un peu sec si on démarre doucement, mais elle se met à travailler de façon correcte assez rapidement. Nous apprécions les bonnes récupérations de l’Xciting, avec beaucoup de couple et une remarquable énergie une fois le scooter lancé.

Le cadre est un habituel tube en acier à double berceau, qui apporte une solidité et une stabilité suffisantes pour ce scooter de plus de 200 kg. Le principal atout de l’Xciting est sa suspension avant, qui compte une fourche à double tige et qui fournit un très bon tact au train avant, en plus d’une plus grande rigidité. Le système est celui utilisé chez la référence des maxi scooters, le Tmax. Il est réellement efficace en toutes circonstances. Les dimensions des roues jouent aussi un rôle déterminant dans le bon fonctionnement de ce Kymco. La roue avant de 15 pouces associée aux pneumatiques radiaux contribuent à cette stabilité (derrière il est équipé d’une jante de 14 pouces).

Sur la partie cycle on trouve une particularité de cette version R : les freins. Les étriers et les deux disques de frein attirent l’attention : les étriers sont à double pistons parallèles et sont peints de couleur rouge vif, ce qui avec les disques wave de 260 mm forme un ensemble assez voyant. Les manettes sont réglables en distance sur quatre niveaux. Le rendement du freinage est exceptionnel, même si sur notre modèle d’essai il manquait un peu de mordant. Sur le train arrière on trouve un disque lobulaire de 240 mm à étrier à deux pistons parallèles. On apprécie un judicieux détail sur l’Xciting, le frein de stationnement, situé sur la partie droite du frontal et très accessible. Ce frein à main agit directement sur l’étrier de frein arrière, ce qui est très utile lorsque l’on se stationne avec la béquille latérale, car il évite les mouvements dus à l’inclinaison du sol.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais