LML Star 200 : si ressemblante, mais si différente…

LML Star 200 : si ressemblante, mais si différente…

  • pub-haut

    Le Star est basé sur un moteur 4T de nouvelle conception et sur un cadre en tube d’acier.

    pub-haut

    En réalité, cette structure en tube d’acier qui soutient le moteur et le mono amortisseur postérieur n’est pas un cadre complet, mais un semi cadre qui rejoint, sous le plancher repose-pieds, la structure avant traditionnelle.

    Les techniciens de LML ont équipé un silent block qui permet de réduire les vibrations sur le scooter. Extérieurement, ce système passe inaperçu car le tramage de tubes est caché sous une gaine qui donne à l’ensemble une allure plus rétro. Sous ce nouveau châssis, se cache un moteur inédit, un monocylindre conçu en Inde. Son origine peut surprendre, mais les ingénieurs indiens comptent des décennies d’expérience dans le développement de moteurs pour scooters. Même KTM a fait confiance à la marque pour le développement de ses modèles de petite cylindrée…

    Il s’agit d’un 4T refroidi par air, avec double version d’alimentation (carburation ou injection) et qui utilise des composants italiens d’origine Ducati Energie et Magneti Marelli. Le plus innovant de ce moteur est qu’il est basé sur une architecture à carter central, ce qui a permis de le rendre plus compact et plus étroit et de l’ancrer sur l’axe central du LML. La distribution des poids de l’ensemble est ainsi améliorée par rapport au modèle Star 2T ou 4T avec moteur traditionnel.

    Le nouveau moteur diminue notablement la friction, améliore la souplesse de fonctionnement et réduit les consommations, qui se situent aux alentours de 50 km par litre pour la version avec carburateur et 60 km par litre pour la version avec injection.