2012 : bonne année pour la sécurité des motards

2012 : bonne année pour la sécurité des motards

  • News
  • 2012 : bonne année pour la sécurité des motards
pub-haut

Manuel VALLS, ministre de l’Intérieur, annonçait fin janvier un bilan de l’accidentalité routière en nette baisse pour l’année 2012.Ces progrès très encourageants démontrent qu’en dépit des risques inhérents à la pratique du deux-roues motorisé (2RM), il est possible de réduire la mortalité routière, y compris dans un contexte d’augmentation du parc.

pub-haut

Selon Marc Bertrand, chargé de misión sécurité routière de la FFMC, la baisse de 14% des accidents mortels est révélatrice de plusieurs phénomènes.

Dans une interview menée par nos confrères de MotoMag, Marc Bertrand se réjouit de ces résultats encourageants. Cette baisse de la mortalité traduit une meilleure prise en compte des enjeux de sécurité chez les utlisateurs de 2RM. 

Cela ayant été notamment possible par le travail mené au quotidien par les organisations comme la FFMC et l’ensemble des acteurs de sécurité routière. 

À l’affirmation communément mise en avant : « Les motards : 3% circulation, 23% des tués”, Marc Bertrand revient sur les données annoncées.

 » 

Effectivement, les 2RM sont tres fortement touchés par les accidents de la route. Cela s’explique par leur vulnérabilité. « .Le chiffre de 3% de la circulation le fait sourire. « Ces 3% sont calculés sur le nombre de kilometres parcourus des 2RM circulant en France. Or, on  sait que pour des raisons de sécurité actuellement, les 2RM circulent massivement dans les villes. »

Aux heures de pointe, sur Paris et sa proche banlieue, par exemple, la Mairie de Paris indique que les 2RM constituent 20% du traffic.

Le chiffre évoqué par la FFMC est plutôt de 3,8 millions des 2RM, aux côtés des 35 à 40 millions de voitures. Le pourcentage de 2RM circulant en France serait plutôt de l’ordre de 10%.

Les efforts doivent bien évidemment être poursuivis et pour cela, il est nécessaire de travailler sur les thématiques de sécurite routière spécifiques au 2RM. Trop souvent, la logique appliquée à la sécurité routière des 2RM, a été une simple duplication de la politique destinée aux voitures. Par le passé, ce point de vue n’a pas suffisamment été pris en compte.

Ainsi l’enjeu principal sera la cohabition entre l’ensemble des véhicules et le développement d’une politique de sécurité routière adaptée et destinée spécifiquement aux 2RN.

Une différence de politque de sécurité routière étant évidente, du fait de la différence des publics auquelle elle se destine. La distinction évidente est que leur vulnérabilité et les moyens dont chaque conducteur dispose pour se protéger sont différents. L’un disposant d’une carosserie et d’un ceinture de sécurité et l’autre rien de tout ça ! 

Vis à vis des récentes décisions prises par les Instances Publiques, la  FFMC salue les décisions prises par le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et du Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, Frédéric Péchenard comme par exemple la fin des éthylotests obligatoires et le port du brassard réfléchissant.

Pour conclure nous noterons que la FFMC a ouvert de nouveau les discussions et espère de nouvelles avancées sur le thème récurrent e la circulation inter-files et l’équipement du motard.

avatar_1355911292-65 Par: Alicia Agrelo

Web editor

Publié le 20/02/2013  

11403-N