Crutchlow, impresionné par tous les pilotes officiels

Crutchlow, impresionné par tous les pilotes officiels

  • News
  • Crutchlow, impresionné par tous les pilotes officiels
pub-haut

Cal Crutchlow arrive au sein du championnat mondial de MotoGP en 2011. Depuis trois saisons, Crutchlow fait bénéficier le championnat de sa bonne humeur et de sa grande camaraderie. Impresionné par les carrières et performances de Valentino Rossi et de Jorge Lorenzo, Cal Crutchlow se confie au sujet du rookie 2013 : Marc Márquez. 

pub-haut

Cal Crutchlow, pilote au sein du team Monster Yamaha Tech3, a un seul objectif pour cette saison : décrocher un contrat au sein d’un team officiel pour la saison 2014.

Dans cette quête, Cal Crutchlow pourrait décider de mettre en place une stratégie de dénigrement des autres pilotes. Ce n’est pas le cas !

Avant même que Marc Márquez n’arrive en MotoGP, Cal Crutchlow tenait déjà des propos élogieux à l’égard du jeune espagnol, le plaçant dans les meilleurs pilotes du moment Cruthlow précisait que Marc Márquez était en train de gravir les marches du succès, ajoutant ‘quune fois qu’il sera arrivé au sommet, il y restera ! ».

crutchlow-impresionne-par-tous-les-pilotes-officie_fi_45285 Après sept Grands Prix , Cal Crutchlow n’a pas changé d’avis et compare maintenant Marc Márquez à l’étoile montante qu’était Valentino Rossi à son arivée en MotoGP.  » Il ne vient que tous les 15 ans des pilotes comme Marc Márquez. Le dernier d’après moi était Valentino Rossi. 
Márquez a un grand point fort. Il dispose d’une qualité d’adaptation incroyable. Marc Márquez est très intelligent et futé. Cela se voit lorqu’il est au guidon de sa RCV213V.
Il est rapide et donc très difficiile à dépasser et donc à battre.

En plus, Márquez est est réactif, et gère parfaitement les imprévus. Cela s’est vu lors du Grand Prix d’Italie, sur le circuit de Mugello, lorsqu’il que Márquez a pris la décision de coucher sa moto. »
Marc Márquez avait ainsi agit de la meilleure des façons en se laissant tomber sur l’herbe mouillée du côté droit pour éviter le contact direct avec le mur.

Marc Márquez avait également marqué les esprits lorque qu’il s’était confronté pour la première fois à un Grand Prix sur piste mouillée. C’était lors du Grand Prix de France, quatrième rencontre du championnat. En seulemt quelques tours de circuits sur piste mouillée, Marc Márquez avait déja analysé les réactions de sa machine. Il avait ainsi débuter à la moitié de la course une remontée exceptionelle de huit places.  Cal Crutchlow décroche pour le Grand Prix d’Assen, son deuxième podium de la saison. Pour autant, le pilote britannique ne s’avère pas entièrement satisfait de cette performance. «J’ai de nouveau débuté trop lentement. Dommage car ensuite j’ai été bon. J’étais dans le rythme de Valentino. J’aurais sans doute pu rivaliser avec lui aujourd’hui sans cette entame un peu lente« .

Lorenzo, Marquez et maintenant Rossi, Crutchlow aime décidément tout le monde. Il ne lui manque probablement plus qu’une victoire pour combler ce complexe d’infériorité et travaille sa confiance en lui en tant que pilote MotoGP.

avatar_1355911292-143 Par: Alicia Agrelo

Web editor

Publié le 09/07/2013  

14082-N