Le Mondial de SBK reviendra en Indonésie en 2013

Le Mondial de SBK reviendra en Indonésie en 2013

pub-haut

Le président d’Infront Motor Sports, Maurizio Flammini, a signé un contrat de cinq ans pour que le Mondial de Superbike revienne en Indonésie après 15 ans d’absence. Le contrat a été signé en présence du ministre Dr. H.R. Agung Laksono, qui coordonne cinq ministères dont celui des sports, et de nombreuses personnalités politiques, sportives et commerciales.

pub-haut

Le gouvernement d’Indonésie assurera de plus la promotion de l’évènement à travers la création d’un groupe de travail gouvernemental qui soutiendra le développement économique, logistique et les besoins administratifs des organisateurs.

Maurizio Flammini a déclaré qu’il était très fier d’avoir complété le calendrier du Superbike, « Nous sommes fiers du développement du calendrier du Superbike, qui assure au championnat une présence dans des pays de grande importance pour son développement au niveau sportif et commercial. Après la Russie, où le Superbike a débarqué avant les autres championnats, nous avons pu aujourd’hui inclure l’Indonésie, après plus de deux années de dur travail dans la zone asiatique. Ce pays avait déjà accueilli des courses avec un grand succès dans le passé. Nous sommes également en train de négocier avec le Circuit International de Buddha en Inde, où s’est déroulée récemment une course de Formule 1, dans le but de compléter une présence en Asie qui sera alors absolument extraordinaire. »

La date à laquelle se disputera le Grand Prix de Sentul est encore à définir, mais deux options ont été évoquées : le début du championnat avec l’Australie ou lors de l’étape finale de la saison. Paolo Flammini, directeur exécutif d’Infront MotorSports, a déclaré : « L’ajout de l’étape d’Indonésie dans le calendrier du Mondial de Superbike confirme l’intérêt croissant pour notre catégorie, et cela nous aidera à compléter un championnat qui concerne tous les marchés mondiaux de la moto et qui continue à offrir des opportunités de plus en plus importantes pour l’industrie de la moto, les sponsors et les moyens de communication. »