Marquez sous pression pour la fin du mondial

Marquez sous pression pour la fin du mondial

pub-haut

En aucun cas Marc Márquez ne perdra le sourire. Alors que la reprise du Mondial MotoGP est proche et que Marc Márquez prendra part au Grand Prix d’Indianapolis en étant leader au classement, Marc avoue sentir une pression sur ses épaules mais tout à fait saine, dit-il.

pub-haut

Marc Márquez, actuel leader du Motogp avec 163 points, a apporté un renouveau à la catégorie reine durant cette première partie de saison.

Agressif sur la piste, sympathique dès qu’il enlève le casque, Marc Márquez enchaîne les exploits et suit les pas de son idole Valentino Rossi.

La victoire utlime est encore – à mi saison – accessible pour plusieurs pilotes. Le suspens est donc total, amenant ansi du dynamisme à la compétition, qui nous avait habitué à des situations plus monotones les saisons passées.

Marc Márquez avoue ressentir une « pression »

Marc Márquez se confie avant la reprise du championnat Mondial de MotoGP , le 18 août, pour le Grand Prix d’Indianapolis.

À l’occasion de la conférence de presse du Grand Prix d‘indianapolis en début de semaine, Marc Márquez annonçait ressentir une pression sur ses épaules, qui pour autant ne le gêne pas, au contraire.

« Cette pression est la bienvenue et même nécessaire et elle me permet de maintenir le niveau »  ajoutait Marc Márquez.

Quant à sa première course au guidon d’une MotoGP, sur le circuit d’Indianapolis, Marc Márquez se dit confiant et heureux.

Marc Márquez

« En général, j’apprécie le style américain  et je me sens bien en venant sur un circuit des États-Unis, surtout à Indianapolis, où j’ai remporté la victoire les deux dernières années.

Indianapolis est un circuit à part du fait de son histoire. 

Le circuit est particulier et tu dois être toujours concentré à 100% sur l’ensemble du WE, lors de la course et surtout lors des entraînements. 

Le circuit d’Indianapolis a la ligne droite la plus longue du calendrier. Je ne peux pas dire que ce circuit soit le plus difficile de la saison du Mondial MotoGP parce que je n’ai jamais couru là bas avec une MotoGP mais il est certain que la vitesse de pointe peut atteindre les 340, 350 km/heure. « 

Durant la trêve estivale, Márquez avait pris part aux test privés Honda sur le circuit de Motegi, où il avait pu croiser Casey Stoner.

« Je n’ai pas encore parlé aux techniciens, j’en aurais l’occasion à Indianapolis. Mais je suis convaincu que Casey Stoner a été très rapide sur le circuit et qu’il a pu pousser la moto à son maximum.Ces tests seront très important pour Honda, pour Dani (Pedrosa) et pour moi ».

Quant à son succès instantanné en catégorie reine, Marc Márquez se dit surpris.

« En étant sincère je ne m’attendais pas à réaliser ce type de performance dès ma première saison en MotoGP. L’objectif était avant tout d’essayer de terminer chacune des courses et d’obtenir des points. Et avant la fin de la première partie, c’était de faire un pas supplémentaire pour être sur le podium et tende tenter de remporter des victoires. J’ai gagné trois courses et je suis parvenu à monter sur le podium pour les autres courses. 

Dès le début de la saison, je me suis senti à l’aise sur la moto, je me sens très fort et c’est une bonne nouvelle. 


Au sujet d’un possible avantage des machines Yamaha, Márquez avançait que l’avantage était variable en fonction des conditions de course et du circuit. 

« Lorsque l’adhérence est bonne, une Honda pourra avoir plus d’accélération. Mais parfois on ne peux pas utiliser toute la puissance, peut etre parce qu’elle est trop importante et la machine ne peux pas s’exprimer jusqu’à son maximum.Valentino et Lorenzo ont essayé la boîte de vitesse seamless durant la trêve estivale, nous verrons s’il l’intègrent sur la fin de saison. Dans tous les cas, cette année les motos sont assez similaires quant aux prestations ».

 » Pour ce qui reste de saison, mon objectif est le même que lors de la première partie du Mondial MotoGP.

Évidemment, je ressens un peu la pression parce que nous sommes en tête du championnat et que nous avons conclu de bonnes courses. Je ressens la pression suffisante et nécessaire qui me permet de maintenir mon niveau de performance. Mais quoi qu’il en soit, ma préparation sera la même que lors de la première partie du championnat MotoGP. »