Vespa 3V : sentez-vous jeune !

Vespa 3V : sentez-vous jeune !

  • News
  • Vespa 3V : sentez-vous jeune !
pub-haut

Le nouveau moteur du Vespa 3V n’a rien à voir avec les précédents : il s’agit d’un moteur à longue course. Les fabricants semblent avoir redécouvert les longues courses, pour les petits cylindres et pour les moyens. Il s’agissait ici d’améliorer le couple et le répondant à bas régimes, points indispensables sur des véhicules à vocation urbaine. Le vilebrequin et la bielle sont nouveaux, tout comme les roulements et les paliers de l’arbre à came, qui sont les premiers responsables de la faible friction et de la diminution de la consommation de carburant qui en découle. La distribution à trois soupapes y contribue également, elle optimise la combustion et le refroidissement (l’un des points les plus travaillés). L’adoption du système à trois soupapes sur le Vespa 3V a obligé à déplacer la bougie, qui est désormais plus accessible mécaniquement. Autres points revus entièrement : l’injection électronique par sonde Lambda d’origine automobile, qui gère mieux le mélange de gaz en fonction des paramètres comme la température, le régime, la position du gaz… Et ce n’est pas tout : avec toutes ces améliorations et malgré une culasse de 3V, le moteur est plus léger que le précédent 2V, il fournit 7% de puissance en plus et offre 10% de couple supplémentaire. Le résultat final est une Vespa plus « piquante », qui permet une utilisation plus dynamique et qui freine mieux grâce à la baisse de poids.

pub-haut

Les responsables de la marque savaient pertinemment que le nouveau moteur 3V attirerait le nouvel utilisateur Vespa comme le nostalgique, en attente d’un moteur un peu plus technologique. La nouvelle Vespa se présente en deux formats : l’un plus « rétro », le LX, et un plus moderne et jeune, le Vespa 3V S. Le LX présente une version « top » nommée Touring, avec des meilleures finitions et la S présente une version Sport, avec des retouches esthétiques sportives. La marque a conservé la ligne habituelle connue depuis déjà des générations de Vespas 4T et les différences entre les deux modèles se réduisent à des détails comme les crochets porte-bagages, le tableau de bord, des éléments chromés et décoratifs ou les béquilles latérales. Malgré tout, ces modèles se conduisent différemment (sans doute à cause du poids supplémentaire de la LX par rapport à la S). Surtout sur les versions LX, plus chargées d’accessoires comme le pare-brise ou les mallettes.

La Vespa 125 S est plus nerveuse, alors que la Vespa 125 LX est plus souple en sortie de virage. Le réglage dur de l’amortisseur la rend la S moins stable, la LX semble avoir plus d’aplomb. A part cela, l’utilisateur ne trouvera pas de grande différence par rapport au modèle précédent concernant la vitesse de pointe. On note davantage d’améliorations dans les accélérations et les récupérations.

Le freinage est probablement le point à améliorer. Cette version moderne du modèle Vespa a opté pour un tambour arrière (un frein de tambour qui peut sembler archaïque, mais il n’en est pas moins efficace), mais qui est peu dosable. Ce sont des freins Vespa : c’est tout ou rien. Un freinage qui remplit bien son rôle mais qui est trop spongieux lorsqu’on effleure la poignée… et trop sec lorsqu’on la serre avec force. Cependant, la moto freine parfaitement bien. C’est une caractéristique inhérente à la petite roue.

Par: Motofan France Publié le 26/06/2012

 

8787-N