Piaggio Beverly 400 i.e.: Toujours jeune

Piaggio Beverly 400 i.e.: Toujours jeune

  • Piaggio
  • Beverly 400 i.e.
  • Essai
pub-haut

Piaggio l’a présenté en avril 2007 à Milan, avec son autre 400 cc, le X8. Lors de la conférence de presse les avantages de sa nouvelle cylindrée ont été vantés. En effet, la différence de prestations entre le Beverly 400 et le 500 est presque insignifiante, par exemple, le premier consomme 0,7 litres de moins pour 100km parcourus.

pub-haut

Le Beverly 400ie ne veut rien savoir de l’esthétique de son ainé et adopte un look similaire au modèle 250 cc avec une bulle plus petite pour accentuer son caractère sportif. Le phare a été disposé plus bas que le guidon et n’est ainsi pas aussi imposant que celui du 500 cc. Le design du 400 répond au désir de la marque de vouloir attirer une clientèle plus jeune vers les grandes cylindrées : avec 34 cv, l’assurance et l’entretien sont plus économiques et les révisions périodiques du Master se font seulement tous les 10 000 km. Tout est pensé pour qu’une clientèle jeune fasse facilement le saut vers un megascooter. Ce que le Beverly 400 i.e a hérité du Beverly 500 est la partie cycle avec l’unique changement sur le frein avant qui ne monte qu’un seule disque. Cela a sans doute été pensé ainsi pour réduire les frais de production, mais dans tous les cas, l’efficacité et le dosage sont bons. Cependant, le frein arrière nous a parut un peu trop puissant mais comme le tact est aussi très bon il ne sera pas trop difficile de le doser.

Le Beverly 400 peut être fier de nombreux aspects. Par exemple, de la douceur des commandes (gaz, levier de frein, clignotants), de la finesse du fonctionnement moteur, et même de la protection aérodynamique avec la petite bulle. Mais en plus, personne ne lui fait de concurrence comme scooter de grandes roues avec cette cylindrée. Ainsi, il est pour l’instant l’unique avec cet aplomb ; grâce à un cadre robuste, des suspensions plutôt dures et une fourche de 41 mm de diamètre, sa prise de virage est presque excellente. Le moteur qui le rend unique est un Master rabaissé (le piston perd plus de 6 mm de diamètre) jusqu’aux 399 cc. La finesse et la facilité de conduite prédominent pour ce scooter qui délivre 3,83 kgm de couple.

Juanan Martín Photos: Féliz Romero y Santi Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne

957-A