Suzuki GSX 1300 R Hayabusa: La moto missile

Suzuki GSX 1300 R Hayabusa: La moto missile

  • Suzuki
  • GSX-R 1300 Hayabusa
  • Essai
pub-haut

La Hayabusa a profondément été rénovée depuis son lancement en 1999. Elle battait déjà tous les records en termes de chevaux pour une moto de série, et reste toujours la numéro un. Elle apparait totalement nouvelle, des pieds à la tête, mais toujours pleine de personnalité telle une vrai Hayabusa,. Le plus grand changement opéré sur cette version 2007 est le moteur (LC, IE, 16V, DOHC) de 1340 cc (contre les 1299 cc d’avant) avec un radiateur d’huile et 16 soupapes en titane. La partie interne a aussi été remodelée avec de nouvelles bielles, un vilebrequin, des pistons forgés et un nouveau système d’injection qui confère à cette version l’impressionnante puissance de 200 ch !Une moto capable d’atteindre de telles performances doit pouvoir compter sur une partie cycle en adéquation, pensée pour les vitesses extrêmes et très étudiée sur l’aspect aérodynamique.

pub-haut

Ainsi, le carénage est très enveloppant et le pilote paraît vraiment à l’intérieur de la moto. Cette Hayabusa est confortable à tout rythme et pour l’apprécier il n’est pas nécessaire d’aller à fond, même si bien sûr, en ligne droite sur l’autoroute elle impose le respect.

Le châssis est une double poutre en alliage aluminium, de dimensions considérables pour pouvoir envelopper le grand quatre cylindres. Mais être grande ne signifie pas être lourde et maladroite, au contraire, la moto répond parfaitement aux exigences du pilote. Plus que l’agilité, le point fort de la Hayabusa est la stabilité ; en effet, elle suit sa trajectoire en toutes circonstances. Par contre il faudra bien contrôler l’accélération car la douceur du moteur peut parfois faire oublier sa force brutale. Pour contrôler cette puissance extrême, il existe le système S-DMS (Suzuki Drive Mode Selector) qui met à la disposition du conducteur trois courbes de puissance. Ce système novateur permet de sélectionner trois réponses du moteur : la A est la full power de 181 ch avec laquelle il est possible d’exprimer au maximum la puissance moteur ; la B propose une courbe de puissance moins agressive avec 160 ch disponibles ; et la C, adoucit beaucoup la courbe de puissance en délivrant un maximum de 120 ch de manière progressive et tranquille. De plus, il est possible de passer d’un mode à l’autre tout en conduisant, ce qui permet de faire face à tous les imprévus (pluie, chaussée glissante..) en appuyant tout simplement sur un bouton.

Grâce à sa configuration, la Hayabusa (grande et enveloppante) est la numéro un des chronomètres mais est aussi tout à fait adaptée pour voyager. La selle est grande et suffisamment molle, avec une position des jambes pas trop sportive. La capacité du réservoir est généreuse, 21 litres, et nous permettra de réaliser de long trajets. Le tableau de bord est complet avec des cadrans analogiques. L’indicateur de vitesse indique une vitesse maximum de 280 km/h mais l’aiguille peut continuer plus loin jusqu’à ce qui serait 300 km/h, où elle s’arrête. Cependant, le moteur peut toujours continuer à pousser plus loin.

La Hayabusa n’est pas une moto qu’on achète pour aller au travail ou aller faire des courses, même si elle se défend dignement dans ces circonstances, grâce au système S-DMS et à la douceur extrême de son fonctionnement. Elle est ainsi très facile à conduire. Suzuki nous a démontré que la grande moto de série, la plus puissante et la plus rapide de la planète a aussi un côté doux et aimable ce qui vous rendra tous amoureux. Avec elle vous serez le roi du quartier, rien qu’en la garant sur le trottoir !

Eduard Fernández Photos: Xavier Pladellorens y Santi Díaz Traduit et adapté par Gaela Le Janne

 

445-A