Yamaha MT-03: Surprenante 2006

Yamaha MT-03: Surprenante 2006

  • Yamaha
  • MT 03
  • MT 03 2006
  • Essai
pub-haut

image:1|center

pub-haut

Ce moteur, assez caché pour un monocylindre, provient directement des modèles trail XT 660 R et supermotard XT 660 X, présentés il y a deux ans, et sa mécanique a été gardé intacte. Mais le système de prise d’air et l’échappement sont nouveaux et ont été adaptés pour améliorer les performances à bas et moyen régimes. L’échappement se terminent par deux tubes qui sortent sous la selle, il s’agit en fait d’une chambre unique. L’airbox est plus grand que celui de la XT équivalente et on a retouché l’injection pour augmenter les bas régimes, même si cela a fait perdre 3 chevaux de puissance à haut régime. Avec tous ces changements, on obtient une puissance maximale assez modeste de 45 chevaux à 6000 tours. Une grande partie de l’effort investi dans le design de la MT-03, oeuvre de Michael Uhlarik, se focalise sur la maniabilité (elle est légère mais stable), et sur la concentration des composants sur la partie avant de la moto, ce qui lui donne une image musculeuse. Son allure peut plaire ou ne pas plaire, mais elle ne laisse pas indifférent. Dans ce but, le moteur soutenu par le cadre tubulaire en acier, a été placé le plus avancé possible, et certains composants comme la batterie et le réservoir d’huile ont été placés respectivement sous le réservoir de carburant et devant le moteur. La position inhabituelle de l’amortisseur aide aussi à déplacer le poids vers l’avant, ce qui fait que la moitié du poids statique de la moto se trouve sur la roue avant.

image:2|left

La position de pilotage est également très avancée, ce qui place le conducteur très incliné vers l’avant pour qu’il puisse ainsi atteindre le large guidon. L’inconvénient est qu’il faut se pencher vers le bas pour contrôler le compteur de vitesse digital et le petit compte-tours analogique du tableau de bord. Avec sa selle basse (805 mm) et ses contrôles facilement actionnables, Yamaha espère attirer un grand nombre de femmes. Malgré ma grande taille, la moto ne m’a pas semblé inconfortable. La vitesse en ligne droite n’est pas le point fort de la MT-03, étant donné que le moteur XT 660 n’est pas très puissant comparé aux mono cylindres standards, même s’il se révèle assez flexible. J’ai plus été impressionné par la remise de puissance de la MT à bas régimes que par les performances du moteur XT durant la présentation en Australie il y a deux ans; il semble qu’on ait ajouté un peu de puissance additionnelle en bas régime. J’ai également apprécié l’agréable son qui s’échappe de son double échappement élevé.

On a raccourci un peu les vitesses, et la MT démarre désormais aux feux rouges avec plus de force. D’un autre côté, cela oblige à aller plus haut dans les tours sur route ouverte. Cependant, la 03 semble très détendue à 110 km/h, même si je ressens une petite vibration à travers les repose-pieds, en particulier lorsque j’atteins la ligne rouge des 7500 tours. Cela pousse à changer rapidement de vitesses, presque toujours sans problème. Inévitablement, le fait que le moteur monocylindre fournisse une remise de puissance douce à faible régime restreint les performances à grande vitesse. En circulant très rapidement sur un tronçon de virage en pente douce, la Yamaha commencé à accélérer pour atteindre une vitesse de 160 km/h, alors que je me collais au guidon pour me protéger du vent froid hivernal. Même lorsque je me suis courbé dans un vain effort pour me protéger derrière le petit tableau de bord, la moto d’Iwata n’a montré aucune intention d’aller plus vite. Elle montre des limites évidentes. La capacité du réservoir est de seulement 15 litres, ce n’est pas la moto du marché qui peut parcourir le plus de kilomètres sans faire le plein, mais son autonomie de plus de 150 km s’avérera plus que suffisante pour la majorité de ses propriétaires.

image:3|right

1736-A