Kawasaki Z750 Urban Sport Edition : ambitieuse

Kawasaki Z750 Urban Sport Edition : ambitieuse

pub-haut

Vous êtes un adepte des accessoires? Avec l’Urban Sport Edition, Kawasaki vous propose une Z750 avec les accessoires les plus racing de son catalogue à un prix très intéressant.

pub-haut

La concurrence est rude dans la catégorie naked poids moyen. En 2007, Kawasaki a très bien joué ses cartes et s’est démarqué de la concurrence avec une naked de plus grande cylindré et à l’esthétique très agressive, qui est devenue un best seller. Les autres marques ont tardé quelque peu à réagir, mais elles ont finalement contre-attaqué avec des cylindrés de 800 cc à l’esthétique entièrement retravaillée.

Après avoir lancé la Z750 R, Kawasaki sort une fois de plus un as de sa manche avec l’Urbain Sport Edition. L’USE est un modèle équipé d’accessoires originaux les plus populaires : un silencieux en titane, une quille protectrice, une couverture pour la selle passager et des liserés de couleur sur les jantes. Avec cette liste d’accessoires et son prix irrésistible, Kawasaki essaie d’imposer son hégémonie sur le marché des naked, que la marque domine depuis le lancement du modèle actuel de Z750 en 2007.

Une naked très complète

Ce n’est pas par hasard si la Z750 a été un top des ventes depuis ces cinq dernières années, puisqu’elle permet de passer d’une cylindré moyenne à une 750 cc sans changement radical. Le cadre de la Z est de type tubulaire en acier, et le moteur est utilisé comme partie rigide de l’ensemble. Le propulseur est entouré de renforts latéraux qui apportent aussi une grand rigidité.

Le résultat est concluant même à grande vitesse. La Z est une moto avec un tact particulier sur la partie avant. On pourrait affirmer qu’elle préfère un rythme dynamique à un rythme tranquille. Cela ne signifie pas qu’elle n’est pas adaptée aux ballades, mais que c’est une moto qui permet de ressentir tout ce qui se passe et qui possède, d’une certaine façon, un caractère instructif. Avec la Z750, vous apprendrez à manœuvrer facilement une grande moto. Les suspensions sont a priori l’un des points faibles de la Z.

Cependant après un test d’une unité mise au point, cette affirmation mérite une rectification. La fourche inversée peut être réglée en précharge de ressort et extension d’hydraulique. L’amortisseur arrière est également réglable, tout comme la fourche, qui s’améliore lorsqu’on la durcit un peu. Lorsque l’on appuie sur les suspensions, on ressent une meilleure stabilité générale et une augmentation substantielle de l’agilité. Le freinage est aussi plus stable avec les suspensions bien réglées, et les disques de 300 mm et les étriers à deux pistons freinent correctement.

Le reste de l’équipement est également d’un bon niveau. Le tableau de bord comprend un indicateur de niveau de carburant, un indicateur de température et une horloge, le tout sous forme digital. le compte-tours est quant à lui analogique. Le point faible de l’espace pour le passager est la forme pentue de la selle, qui est compensée par des dimensions généreuses. Le bouchon du réservoir de l’USE, de la même couleur que la carrosserie, lui apporte une touche sportive.

Ajouté à la quille, l’esthétique de la moto est réellement agressive; elle n’a rien à envier aux super sportives actuelles. Il est évident que la Z750 Urbain Sports Edition sera l’une des naked les plus sollicitées du moment. Ce qui explique pourquoi la concurrence n’a pas tardé à réagir, en créant des versions équipées d’extra très semblables à ceux de l’USE. A vous de choisir maintenant entre cette Urban Sport Edition ou une autre.