KYMCO People GTI 125 : rébellion à bord

KYMCO People GTI 125 : rébellion à bord

pub-haut

Les scooters à grandes roues sont tous victimes de la même injustice : le référent japonais est tellement présent que l’on oublie de s’intéresser aux autres modèles. C’est bien dommage, car certains scooters comme le People GTI 125 ont beaucoup à offrir.

pub-haut

kymco-people-gti-125-rebellion-a-bord-kymco-people_hd_31376

Jusqu’à maintenant, les moteurs de KYMCO ont davantage eu une réputation de moteurs fiables et incassables que de moteurs rapides. Ils consomment peu et sont solides. C’est pour cette raison que BMW a chargé la marque de la fabrication de ses moteurs : pour leur fiabilité et leur résistance. Les SuperDink, en particulier le 300, rompent la règle, car ils sont très rapides. Mais en général, KYMCO préfère équiper ses scooters de moteurs au caractère tranquille, pour cibler un public plus généraliste.

C’est le cas de ce modèle. Son moteur est très tranquille, même un peu trop dans les récupérations, où nous regrettons son manque de nervosité. Cependant, c’est un moteur qui fonctionne bien à bas régime. A haut régime, le People GTI atteint sans problème les 130 km/h. La sensation est contradictoire : dans les sorties et les accélérations, le moteur du KYMCO est paresseux, à tel point que l’on se demande si sa partie cycle n’est pas excessive. Mais lorsqu’il monte dans les tours, il se transforme. Personnellement, je préfère les scooters plus homogènes. Le KYMCO est cependant parfait pour les conducteurs urbains qui préfèrent la tranquillité et la souplesse à l’accélération… mais qui nécessitent un peu plus de nervosité sur voies rapides.

La dualité est une caractéristique du People GTI. Sa vocation est davantage celle d’un scooter élégant que d’un scooter sport. Son esthétique peut être trompeuse, ses finitions sont d’un bon niveau et cette qualité est souvent associée à de grandes performances. Le KYMCO est un scooter tranquille dans les accélérations et son répondant à bas régime…  et très énergique dans la zone haute du compte-tours. Arrêtons-nous sur les détails de ses finitions : le travail et l’ajustement des plastiques sont excellents. Les clignotants avant sont une merveille de design et la visibilité du tableau de bord et des rétroviseurs est excellente. La puissance lumineuse du faisceau du phare avant est remarquable, c’est l’une des meilleures que j’ai jamais vu.

La capacité de charge est évidemment faible : sous la selle, nous trouvons un minuscule espace avec une prise de courant, utile pour y ranger le portable, les papiers et le portefeuille. A l’avant, nous trouvons une boite à gants bien intentionnée mais peu efficace. La nouvelle génération du People, observée à l’EICMA, dispose d’un coffre sous la selle assez grand pour un casque intégral.

kymco-people-gti-125-rebellion-a-bord-kymco-people_fi_31380

J’ai commencé par relever les parties du People qui m’ont le moins plu : son caractère paresseux dans les bas régimes et sa faible capacité de charge. Voici maintenant ce qui m’a enchanté : esthétiquement, c’est l’un des grandes roues les plus élégants du segment et dynamiquement,  c’est un scooter incroyablement efficace. Il transmet une grande confiance sur toute surface et il est terriblement agile et manœuvrable tout en restant stable, plein d’aplomb et de précision. Il est aidé par le réglage dur de la suspension et par un freinage plus puissant que dosable.

Le KYMCO People GTI 125 est un scooter à grande roue élégant, de bonne taille même pour deux occupants et avec des finitions dignes d’un véhicule « Premium ». Selon KYMCO, son utilisateur type valorisera davantage ces qualités que la radicalité et il adoptera son moteur un peu paresseux dans les accélérations et les récupérations, mais incroyablement rapide dans les hauts régimes. Ce n’est pas un scooter nerveux mais il est agile, léger, confortable… parfait pour se faufiler en centre ville à l’heure de pointe. Il est pénalisé par sa faible capacité de charge et son concept quelque peu dépassé, mais son rapport qualité/prix reste l’un de ses meilleurs arguments.