Suzuki V-Strom 650 ABS : un changement radical huit ans plus tard

Suzuki V-Strom 650 ABS : un changement radical huit ans plus tard

pub-haut

Powered by Gladius

pub-haut

La V-Strom est toujours équipée d’un bicylindre en V de 645 cm3. Il ne pouvait en être autrement, sinon elle ne se serait plus appelée V-Strom. Cependant, une chose a changé.

La V-Strom précédente datait de 2003 et son moteur aussi, évidemment. La nouvelle version ne pouvait pas continuer avec une mécanique de 12 ans d’âge, il fallait trouver une solution. Quelle autre Suzuki est équipée d’un V 650 ? La Gladius. On a donc emprunté le moteur de la Gladius pour mettre à jour la V-Strom.

Cependant, la Gladius est une naked et la V-Strom, une trail. Une naked fonctionne d’une certaine façon et une trail d’une façon très différente, il fallait donc adapter le cœur de la Gladius à l’esprit de la V-Strom.

Les ingénieurs de Suzuki ont commencé par l’allumage, qui a été retouché pour offrir un répondant un peu plus efficace à faible et moyen régimes, avec un rapport de compression moindre sur la trail. Ils ont également travaillé sur le rapport du changement de vitesses, pour renforcer son caractère en dessous de la zone haute du compte-tours. Dans cette zone, elle perd donc en vitesse de pointe.

La V-Strom 650 ABS offre ainsi 76,5 CV à 8790 tr/min et 6,7 kgm de couple à 7538 tr/min. La Gladius fournit quant à elle 70,9 CV à 9133 tr/min et 6,0 kgm de couple à 7956 tr/min. Les performances sont plus importantes sur la V-Strom, mais sa courbe de couple et de puissance est plus plane par rapport à celle de la Gladius. Disons que le moteur de la naked, d’une typologie très sportive, est plus pointu que celui de la V-Strom, car une trail, en principe, est une moto très tranquille nécessitant une conduite moins exigeante.

C’est ainsi que se comporte le bicylindre en V de la V-Strom. C’est un propulseur plein, efficace et très doux, avec du répondant à bas et moyen régimes. Mais que personne ne prenne peur, car le moteur de la V-Strom est très facile à conduire. Cette trail est plus chatte que lionne. Sur tous les aspects.

La V-Strom est une trail aux dimensions appréciables. Cependant, cela n’empêche pas une conduite fluide. Je m’en suis rendu compte plus d’une fois durant le test.

Durant la session potos, par exemple. Pour que le photographe puisse capter la meilleure prise instantanée, il fallait évidement faire des tours et des détours, et donc tourner et revenir en arrière. C’est dans les tours les plus serrés, où il y avait très peu d’espace, que je me suis rendu compte qu’elle se déplaçait sans stress. Pas besoin de faire de manœuvres : il fallait seulement tirer sur l’embrayage et sur la poignée de gaz, appuyer doucement sur le frein arrière pour dominer la moto et tourner à fond, et la V-Strom passait partout où je le souhaitais.

Maniable

J’ai trouvé la V-Strom assez maniable, étant donné l’étroitesse de la route. Le seul problème, pour les pilotes comme moi qui ne sont pas spécialement grands (je mesure 1,75m), c’est que la selle est un peu élevée et à l’arrêt il faut presque se mettre sur la pointe des pieds pour pouvoir manœuvrer. (elle est disponible en option avec environs 20 mm de moins).

Dans tous les cas, le rayon de tour est réduit et le guidon est à portée de main. J’ai été surpris par son dynamisme en dehors de la ville. J’avais en tête un vague souvenir de la version précédente, que j’avais essayé pour la dernière fois il y a trois ans. Elle ne m’avait pas convaincu. Je me trompais peut être, mais elle m’avait semblé être une trail davantage pensée pour voyager qu’autre chose. Sur route elle se débrouillait bien, mais je la trouvais inconfortable.

Lorsque j’ai testé la nouvelle V-Strom 650 ABS dans les virages, j’ai été agréablement surpris. Elle se déplace bien d’un côté à l’autre à grande vitesse, elle est intuitive, comme une bonne trail. Elle se laisser incliner dans les virages sans aucun inconvénient. Elle obéit à nos ordres sans rechigner. En revanche, les suspensions sont un peu molles.

Elle freine bien. Ce n’est pas une GSX-R, mais pour une trail modérée –ni sportive ni paresseuse- elle freine correctement. Son tact est meilleur que son mordant. L’ABS est de série.

Ce n’est pas une sportive, mais le bon fonctionnement de sa boite de vitesse est remarquable. Elle est un peu sèche et bruyante, c’est vrai, mais la came d’embrayage et le levier du changement se synchronisent parfaitement pour permettre un changement de vitesse rapide et précis. Les parcours de la came et du levier sont insignifiants. Elle assure de bonnes sensations fortes.