Suzuki RM-Z 450: Injection 2008

Suzuki RM-Z 450: Injection 2008

pub-haut

La marque japonaise Suzuki présente la moto la plus innovante de la saison 2008. Les prestations de ce modèle sont les plus novatrices du marché, ce qui démontre que la technologie de la marque jaune est une référence.

pub-haut

Alors qu’Honda était reconnue pour être la marque qui développait les dernières innovations du marché, l’équipe de Suzuki est arrivée à mettre au point un système d’injection électronique à l’exigence maximale.

Depuis quelques saisons, les entreprises japonaises s’intéressent de près à l’introduction de l’injection sur les engins de MX. Suzuki est la première marque à lancer une MX équipée de ce système. Honda a déjà testé ce système sur les prototypes du championnat nippon, mais la marque à l’aile dorée ne l’introduira sur ses motos en série qu’à partir de la saison 2009. Sur le circuit où l’on célèbre le Grand Prix d’Europe de Motocross, ce nouveau système d’injection a suscité de l’admiration, et il a été apprécié par tous les testeurs de la presse européenne.

Le moteur offre une claire amélioration dans son répondant, surtout à bas régime, où le répondant est automatique et est transmis directement à la roue. Il faut souligner que le moteur de cette Suzuki RMZ 450 conserve toute la rage et l’agressivité de ses prédécesseures. Les ingénieurs de Suzuki recommandent de ne pas changer le réglage de l’électronique de l’injection sur les motos standards, par mesure de sécurité. Cependant si la moto a subi des changements sur l’échappement par exemple, avec une modification de la courbe de puissance, ou tout autre altération qui affecte directement le rendement de celle-ci, le réglage peut être changé grâce à une boite de commandes réalisée par le fabricant japonais Yoshimura. On a confectionné une petite centrale qui est connectée au câblage de l’injection et qui donne la possibilité de sélectionner le nombre exacte de révolutions que l’on désire, et d’augmenter ou diminuer l’approvisionnement en carburant, en fournissant ainsi une combustion optimale.

Quelques composants ont été changé sur cette Suzuki, et on a prêté une attention particulière à leur poids, puisque cette MX a pris 1 kg. Le nouveau modèle atteint 101 kg, chiffre plus que respectable, et nous pensons que cette augmentation est due à l’ajout de la nouvelle pompe de carburant. Les fourches Showa ont subi un changement des matériaux utilisés. On ne remarque pas une grande différence par rapport à la fourche de la version précédente, mais selon les ingénieurs, elles apportent une meilleure résistance à la friction et une réduction du poids. L’amortisseur arrière a été allégé également et il apporte une meilleur absorption dans les sauts et les zones délicates.

Autre détail de cette RMZ rénovée : les disques de frein. On trouve un disque de 250 mm sur la partie avant, et un disque de 240 mm sur la partie arrière. Les pédales, semblables à celles de dernières générations, nous ont semblé efficaces et attractives. Concernant la position de conduite, en plus de la légèreté du nouveau cadre, nous avons noté une petite variation des dimensions du guidon. Il est désormais situé quelques millimètres plus bas. Il faut enfin souligner le nouveau design du carénage complet, qui apporte un air plus frais. La décoration reste dans la même ligne, et la finition bleue de l’aile protectrice du réservoir en fait le plus beau modèle de la nouvelle saison.

Traduit et adapté de SOLOMOTO par Pauline Balluais