Suzuki GS 1000 S (1979): Version sportive

Suzuki GS 1000 S (1979): Version sportive

  • Suzuki
  • GS 1000 S
  • Essai
pub-haut

image:1|center

pub-haut

Lorsque la GS 1000 S a été présentée en 1979, cette tétra cylindrique avec carénage ‘bikini’ ne nécessitait aucune modification pour s’élever comme la superbike la plus rapide et efficace du monde. La GS 1000 S était une moto de série modifiée, puisqu’elle était la version plus sportive de la naked GS 1000 que Suzuki avait lancé sur le marché des grandes superbikes seulement quelques années auparavant. Ce tétra cylindrique original avait marqué les esprits en dépassant la Kawasaki Z 1000 sur presque tous les aspects et en la détrônant de son long règne. Le succès de ce modèle a immédiatement placé Suzuki parmi le groupe de grands fabricants de superbikes avec des moteurs à 4 temps. Son unique faille était son manque de style personnel, puisqu’elle partageait son allure très connue, mais ennuyeuse, avec ses sœurs GS 750 et GS 550. La GS 1000 S a mis fin à ce débat.

Le carénage monté sur le guidon du modèle S a été décrit comme ‘une usurpation de BMW’ lors d’un reportage de l’époque, puisque la marque allemande avait été la première à monter ce type de protection contres les intempéries météorologiques sur sa R 90 S, cinq ans auparavant. Ce même testeur décrivait sa décoration -la moto a été commercialisée en blanc et rouge ou en blanc et bleu- comme horrible. Les autres testeurs ont été beaucoup plus enthousiastes. L’un d’eux a remarqué ‘l’image agressive’ et ‘les finitions de couleur, brillantes et simplement belles’ d’une moto qui ‘avait quelque chose de l’attractif style d’une Ducati 900 SS. Elle a une image agressive lorsqu’elle est en équilibre sur la béquille centrale.’ La S m’a toujours semblé magnifique, et cette impression se répète encore avec cet exemplaire, en vente chez RAP Superbikes, le spécialiste londonien de motos classiques, avec 23 000 km sur son compteur.

image:|

1591-A