Honda PCX 125: Agréable, écologique et économique!

Honda PCX 125: Agréable, écologique et économique!

pub-haut

Le nouveau PCX 125 est un scooter surprenant. Doté du révolutionnaire système « stop and go », le moteur est coupé automatiquement lorsque le scooter est immobilisé. Honda se convertit ainsi en une marque toujours plus verte !

pub-haut

Il y avait longtemps que Honda ne nous surprenait pas avec un scooter aussi important que le PCX. D’une part par sa silhouette originale, puis d’autre part, par les dispositifs technologiques avancés dont il est équipé pour un scooter de cette cylindrée et de ce prix.Une technologie avancée La configuration du moteur du PCX (monocylindre 4T) comporte diverses sophistications qui le rendent unique. Pour commencer, le radiateur est disposé de manière transversale sur le côté droit du moteur comme sur le Zoomer 50 par exemple. De plus, le moteur est équipé du système d’injection PGM-FI qui adoucie considérablement le fonctionnement du scooter. Mais ce n’est pas tout. Le nouveau PCX 125 est équipé du système Stop & Go qui coupe le moteur lorsque le scooter est à l’arrêt. Une invention intéressante, étant donné l’intérêt toujours plus grandissant que nous portons sur l’écologie et la protection de l’environnement. Le système Stop & Go avait déjà été utilisé sur l’@ 125 et 150, mais a été depuis largement amélioré, notamment avec l’incorporation du démarreur dans l’alternateur qui permet de consommer beaucoup moins d’énergie. Lorsque le scooter s’immobilise plus de trois secondes, à un feu par exemple, le moteur s’arrête totalement. Pour démarrer, il suffit d’actionner l’accélérateur pour que le moteur se remette en marche de manière automatique. Honda nous laisse libre de choisir d’activer ce système ou non grâce à un bouton situé sur le guidon droit. De nombreux avantages Grâce aux avantages que nous apportent la combinaison des systèmes Stop & Go et PGM-FI, le moteur fonctionne de manière très douce, aussi bien pour les accélérations que les reprises et tout particulièrement dans les bas et moyen régimes. La puissance atteint 11,2 ch à 8000 tours, le niveau de vibration est quasiment imperceptible et le scooter est vraiment silencieux, ce qui permet une conduite très agréable. Sa vitesse de pointe est celle d’un scooter urbain normal, elle dépasse à peine les 100 km/h, ce qui est largement suffisant pour la ville. Le réservoir de 6,2 litres permet, selon Honda, une autonomie de plus de 280 kilomètres, ce qui reste à vérifier lors des essais. Une partie cycle simple Grâce à la sophistication de sa gestion électrique, le moteur du PCX est sans doute un des plus avancés de la cylindré aujourd’hui, ce qui contraste avec la partie cycle, plutôt simple si nous la comparons avec ses concurrents directs. Pour commencer, le système de freinage se compose d’un disque avant de 220 mm (étrier de 2 pistons) et d’un tambour arrière de 130 mm, dont la puissance est répartie grâce au système CBS. Un peu plus de mordant, surtout sur la partie avant, ne serait pas de trop. Les suspensions aussi pourraient être améliorées. La fourche téléhydraulique de 31 mm de diamètre et 100 mm de débattement est souple et adopte un comportement adéquat dans toutes situations, par contre, les amortisseurs hydrauliques arrière montrent vite leurs limites et ne sont pas réglables. Malgré son image novatrice, le PCX est un scooter de philosophie économique et recherche un entretien facile et économique. Pour avoir un scooter stable et agile, Honda a opté pour les roues de 14 pouces, étroites mais ayant une bonne adhérence. Le meilleur de la partie cycle du PCX est le châssis, robuste, de structure multi tubulaire en acier. Le PCX est facile à conduire, stable, et même si quelques points sont encore à améliorer, il reste à scooter très agréable.

Jordi Fernandez Photos: Juan Pablo Acevedo Traduit et adapté par Gaela Le Janne