KTM 200 EXC. Profitez de l’enduro

KTM 200 EXC. Profitez de l’enduro


La KTM 200 EXC réunit le meilleur de deux catégories : elle bénéficie de la légèreté de la partie cycle d’une 125 et d’un moteur au rendement similaire à celui d’une 250 2T.


Logique

KTM a réalisé un bon travail sur la courbe de puissance de la 200 EXC. La marque a recherché une remise plus logique, qui nous permet de mieux profiter du rendement du moteur. Sur les versions précédentes, le répondant à bas et moyen régime était presque identique à celui du moteur de 250 2T ; autant de puissance associée à un ensemble aussi léger mettait en difficulté le châssis léger de la petite 125. Les dérapages étaient donc fréquents, et pour pouvoir rouler vite on devait disposer de conditions d’adhérence optimales.

Le caractère du 200 a désormais changé ; il est plus doux et beaucoup plus agréable à piloter. Certains regretteront peut être le caractère de la version précédente, mais étant donné qu’il s’agit d’une moto davantage destinée à une utilisation enduro qu’à la compétition, la plupart des utilisateurs apprécieront le changement. Notre évaluation des précédents modèles de 200 reposait sur la limite de la moto sur les spéciales, et la configuration de l’allumage actuelle nous séduit plus que la précédente. Le répondant dans les bas régimes est toujours impeccable, il est juste un peu plus doux, sans atteindre pour autant le niveau de la 250. Aujourd’hui, nous pouvons accélérer en toute confiance. Même s’il nous arrive de perde la traction, ce n’est pas irrémédiable et nous bénéficions d’un meilleur contrôle de la roue arrière. Par conséquent, le comportement de la KTM est plus efficace dans la phase d’accélération.

Dans les moyens régimes, la poussée est énergique et la conduite sur les spéciales avec appuis est très agréable. Nous pouvons maintenir le moteur dans ce régime. Dans les hauts régimes, la puissance est plus modérée, elle est légèrement supérieure à celle de la 125. Sa capacité d’étirement est un peu juste.

En conduite en montagne, le moteur bénéficie de réactions rapides, il fournit une bonne poussée au moment de dépasser les obstacles. Sa capacité de traction est désormais impeccable sur les trials et elle est donc considérée comme la moto idéale par les pilotes qui apprécient l’enduro radical, où prime le répondant rapide du moteur et la légèreté de l’ensemble.

Les rapports du changement ont été adaptés à la conduite enduro. La première est courte, elle nous sortira des endroits les plus délicats ; en revanche, la seconde est plus polyvalente et nous pouvons l’utiliser dans les virages des spéciales. Les vitesses longues nous permettent de maintenir un rythme très élevé sur les pistes, dans les séries de virages et sur les chemins plus rapides. Le comportement de l’embrayage est vraiment bon. A priori, on pourrait penser qu’un embrayage de 125 avec un moteur aussi puissant serait un peu juste, mais on se rend compte rapidement que son rendement est entièrement en accord avec le potentiel de la 200. Il ne montre aucun signe de faiblesse, et de plus il nous aide à doser la remise de puissance de manière précise. Le tact est très doux et ne transmet aucune sensation de fatigue dans les avant bras.

Le poids d’une petite moto

Nous avons mesuré un poids de 94,7 kg en marche, sans carburant dans le réservoir, des données caractéristiques des meilleures 125. Cela explique l’excellent comportement de la 200 EXC dans les zones techniques et les trials. La position de conduite est impeccable : le guidon est confortable et les commandes sont bien positionnées. La forme de la nouvelle carrosserie nous permet d’avancer et de reculer notre position de conduite sans difficultés. Le rembourrage de la selle ne nous a pas convaincu, elle est un peu molle dans sa zone postérieure.

Le châssis est très léger et ses réactions sont très rapides. Les changements de directions sont instantanés ; à certains moments il donne même une impression de nervosité. Le niveau de stabilité est bon, et dans les zones rapides on peut maintenir un rythme de manière confiante.