Victory Hard-Ball

Victory Hard-Ball

  • Victory
  • Hard-Ball
  • Essai
pub-haut

Essai Victory Hard-Ball 0-25 Play

pub-haut

Depuis son arrivée parmi les motos custom, cette marque, propriété du géant des motoneiges Polaris, s’est fait remarquer par le style particulier et futuriste de ses motos, par le niveau des finitions et par ses imposants bicylindres de 106 pouces à 50 degrés. Avec un catalogue de 15 modèles répartis en trois familles (Touring, Baggers et Cruisers), on peut dire qu’après une décennie d’existence, le projet Victory est bien implanté dans le monde.

victory-hard-ball-essai-victory-hard-ball_fi_31410

La Hard-Ball appartient à la famille des Baggers de Victory, qui comprend aussi bien les Cruisers avec mallettes que les Touring sans écran. Une Bagger se situe juste entre ces deux concepts. Il existe un concept de custom Bagger qui regroupe de nombreuses marques, et qui, comme son nom l’indique (« bag » signifie « sac »), désigne les big-twins avec mallettes rigides et un certain niveau confort permettant d’avaler des kilomètres. Ce type de motos compte un grand nombre d’adeptes aux Etats-Unis et un type de customisation particulier préconisant un certain confort s’est développé. La Hard-Ball suit cette philosophie au pied de la lettre : elle a conservé tout ce que l’on peut exiger d’une moto touristique américaine et elle comprend également de nombreux détails qui la rapprochent esthétiquement d’une custom « Made in USA ».

Ce qui attire d’abord l’attention, c’est sa grande taille. Elle est équipée d’un grand kit de mallettes rigides fabriquées en fibre et pouvant contenir 80 litres d’équipement.

On remarque également son réservoir allongé et plat, d’une capacité dé 22 litres, ses énormes planchers triangulaires, son haut guidon de type « ape-hanger ». Le tout est de couleur noire mat, avec de nombreux « pinstriping » en rouge et blanc.

Autres détails qui ne passent pas inaperçus sur cette moto américaine : son énorme phare avant et son pilote vertical en forme de flèche, qui lui apportent une grande personnalité.

Comme toutes ses sœurs de la marque, la Hard-Ball est équipée d’un Freedom V-Twin, le bicylindre en V à 50° de 1731 cc de la marque.

Cet énorme moteur refroidi par air/huile fournit un couple de 153 Nm, adouci grâce à un système de compensation de couple. Sa puissance de 97 CV est transmise à la roue grâce à une courroie dentée en fibre de carbone renforcée. Un bloc étonnamment efficace pour déplacer ses 345 kg à sec.

Elle est équipée d’un mono amortisseur arrière à gaz réglable par air et d’une belle fourche inversée de 43 mm de couleur noire à l’avant, avec un lancement de 29°. Les freins sont composés de disques flottants de 300 mm pour deux étriers à 4 pistons à l’avant et un étrier à 2 pistons à l’arrière.

Ils sont complétés de jantes noires à rayon, avec liséré rouge, de 18 et 16 pouces et des pneumatiques 130/70 et 180/60 de la série Elite de Dunlop.

En conclusion, un équipement à la hauteur de la concurrence…

avatar_1355911014-7 Par: Gonzalo de Martorell Publié le 22/01/2013  

2252-A