Yamaha XJ6 N : belle sous la pluie !

Yamaha XJ6 N : belle sous la pluie !

pub-haut

Yamaha nous offre une naked très belle… et économique, à la puissance contenue et facile à manœuvrer. En définitive, un bon compagnon de voyage ou du quotidien. Une moto qui nous facilitera la vie.

pub-haut

La XJ6 N n’est pas une moto nerveuse, elle est adaptée à tout type de routes (départementale, route de montagne, environnement urbain, etc…). Elle roule sans le moindre soubresaut et toujours efficacement. La XJ6 est une moto très polyvalente. Mais attention ! Au dessus de 10 000 tours, on découvre un surprenant caractère sport, et les routes enlacées peuvent alors devenir des pistes de course.

Le secret se trouve dans le moteur. Il provient de la Fazer 600 S2. C’est un moteur exceptionnel, toujours prêt à aider. Même lorsqu’on lui demande de rouler à un rythme tranquille, chose qu’il fait avec un son à peine perceptible et sans vibrations, mais toujours avec une puissance débordante dans les bas régimes. Ce tétracylindre compte 78 CV de puissance, qui travaillent beaucoup plus que ce que l’on peut imaginer…

Le moteur est dérivé du Fazer 600, lequel est dérivé du premier R6. Il a cependant été entièrement revu. L’excellent travail réalisé sur l’admission et l’injection électronique offre une remise de chevaux et de couple presque impeccable à tous les régimes, ce qui permet des récupérations surprenantes pour un quatre cylindres de ce type. Et toujours avec une absence totale de vibrations. Le changement est doux et précis, ses six vitesses fonctionnent avec souplesse, même si selon moi la course entre la première et la seconde est un peu longue.

Dans tous les cas, c’est une bonne moto citadine. Elle se comporte merveilleusement bien et en toutes circonstances, du lundi au dimanche. Ses presque 80 CV ont la capacité de la déplacer avec finesse à tous les rythmes et de faire grimper les chiffres du compteur kilométrique.

Sur autoroute, il faudra être rigoureux car la Yamaha ne se sent pas aussi à l’aise qu’en ville ou en montagne. D’abord à cause de son manque de protection, et ensuite parce qu’elle est assez courte entre les axes, la stabilité à grande vitesse n’est donc pas son point fort.

Malgré tout, la suspension avant fait preuve d’un bon aplomb, même si l’ensemble peut parfois sembler nerveux à grande vitesse. En revanche, lorsque la route devient sinueuse, la XJ6 montre alors tout l’intérêt de ses dimensions compactes et de l’agilité de ses géométries. A haut régime, nous pourrons profiter d’une poussée divertissante, homogène et contrôlable. Elle devient alors quelque peu lunatique et ses quatre cylindres ne donnent pas tout ce que l’on attend d’eux. C’est une moto aux origines sportives !

Il est difficile de trouver des défauts à cette polyvalente XJ6 N. C’est une naked typique : elle est fonctionnelle et divertissante. Son esthétique est bien pensée et adaptée à tout type de public. Elle a une allure robuste mais ses dimensions n’intimident pas et elle offre des détails avant-gardistes comme le phare avant ou l’échappement chromé et très discret. Les finitions sont excellentes par rapport au rapport qualité/prix. C’est un modèle équilibré qui se défend bien partout. Cette moto m’a entièrement convaincu, elle est parfaite pour tout type d’utilisation.