Husqvarna SM 125: nouvelle supermoto

Husqvarna SM 125: nouvelle supermoto

pub-haut

La nouveauté de ce modèle est le système d’injection ECS (Electronic Carburation System), développé en collaboration avec Dell’Orto. Il prépare la quantité exacte du mélange air/essence/huile. Le système ECS permet à la fois de respecter la norme Euro 3 et de conserver les avantages du moteur 2 temps: légèreté, performances, et coûts d’entretien. Le mélange est géré par l’ECU (Electronic Control Unit) qui prend en compte le nombre de tr/min du moteur, la position de l’accélérateur, la température du liquide de refroidissement et la soupape d’échappement. L’instrumentation, similaire à celle de sa sœur de 610 cc est totalement digitale. Les suspensions sont signées par deux marques prestigieuses : Marzocchi pour la fourche et Sachs pour l’amortisseur.

pub-haut

Husqvarna SM 125 S

  • Les plus
    • Agile
    • Très sportive
    • Peut être conduite avec le permis B
    • Bonnes suspensions
    • Amortisseur à biellettes
    • Carburateur électronique
  • Les moins
    • Poignées pour le passager cachées
    • Information incomplète sur l’instrumentation

Le secteur supermotard est en plein essor et Husqvarna l’a bien compris. En effet, alors qu’en 2003, il représentait 27% de sa production totale, en 2007 il en représentait 48%. La marque, consciente de l’importance de ce secteur sur le marché, a réunit tous ses efforts pour offrir le meilleur à ses nouveaux modèles. Les quatre nouveaux 4 temps incorporent l’injection électronique Mikuni et un nouveau airbox. Leur châssis est nouveau et recherche simplicité en utilisant moins de pièces. L’amortisseur à biellettes a été repositionné, ce qui a permis de réaliser un nouveau bras oscillant. Le système d’échappement est aussi totalement nouveau. Mais le travail a surtout été porté sur l’amélioration de l’ergonomie, un aspect peut être un peu oublié ces dernières années. La selle de ces motos est plus basse de 10 à 40 mm et les repose-pieds avancés de 15 mm. Ainsi, les masses se situent le plus possible vers le bas et l’avant. On obtient alors une grande capacité de braquage et moins de poids sur la partie arrière pour un dérapage parfait !

Antoni Guinovart Photos: Husqvarna Traduit et adapté par Gaela Le Janne