L’airbag moto dans les moto-écoles

L’airbag moto dans les moto-écoles

pub-haut

Belle initiative dans une moto-école Alsacienne (M’Auto école Sport de Burnhaupt-le-Haut). Uune des monitrice, Muriel Dietmann, propose à ses élèves d’enfiler sur leur blouson un gilet gonflable ou airbag. Cet élément de sécurité encore rare sur le sroutes, est commercialisé par la société Nova Moto, dirigée par Isabelle Maillet. 

pub-haut

Cette initiative est dons la résultante de la réunion de ces femmes, qui se sont rencontrées au sein du moto-club féminin Les Amazones.

Isabelle Maillet :

« Chaque année, je fais passer en moyenne une cinquantaine de permis moto dans mes deux écoles. Et je déplore une dizaine de chutes, souvent sur le plateau. Mais je ne compte pas les coups de chaud ! Pour moi, proposer de rouler avec un airbag, c’est un argument sécuritaire et commercial. Je trouve ça plus intéressant que d’offrir une remise sur des leçons. Mais je n’impose rien. Ce n’est pas obligatoire. C’est l’élève qui choisit, ou pas, de le porter ».

Isabelle Maillet ne pense d’ailleurs pas qu’une obligation du port de l’airbag moto soit nécessaire. « Je préfère sensibiliser les motards à la sécurité routière plutôt que d’imposer. »
Ce gilet airbag est fabriqué en Italie par Motoairbag est très simple d’uilisation. Le motard accroche un câble torsadé à un crochet fixé sur le côté de la selle qui, en cas de chute, déclenche une cartouche de gaz. Instantanément – en 80 millisecondes exactement – le motard se retrouve avec une protection rigide allant du casque au bas des reins. 

La protection une fois dégonflée, peut être repliquée et il suffit de la rééquiper d’une cartouche de gaz pour qu’elle soit prête à l’emploi. 

« Ce n’est vraiment pas compliqué, note Isabelle. En plus, je trouve que ce gilet est très esthétique et peut être porté sur une tenue d’été ou d’hiver. Et pour moi, c’est aussi un élément important. » Sur ce point-là aussi, les deux Amazones sont aussi sur la même longueur d’onde.